Allemagne: aux élections régionales, la CDU de Merkel gagne du terrain

© AP Photo / Michael ProbstCDU
CDU - Sputnik Afrique
Les élections régionales en Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont été remportées par le parti de la chancelière Angela Merkel, l'Union chrétienne-démocrate (CDU).

Son principal rival, le Parti social-démocrate ( SPD ) dirigé par l'ex-président du Parlement européen Martin Schulz, risque de perdre toutes ses places au gouvernement de la région. Selon RT.

Avec 33 % des voix, le CDU devance le SPD de 2,5 %. Le Parti libéral-démocrate ( FDP ) arrive troisième avec un score de 12,7 % suivi par l'Alternative pour l'Allemagne ( AfD ), parti d'eurosceptiques gratifié de 7,3 % des voix devant Les Verts et Die Linke ( ce dernier risque de ne pas franchir la barre des 5 % nécessaire pour entrer au parlement ).

Angela Merkel et Emmanuel Macron - Sputnik Afrique
Zone euro: Merkel et Macron se disent ouverts à l’idée d’un changement de traité européen
Ce résultat est surtout décourageant pour le SPD. « C'est une grande défaite pour les sociaux-démocrates », a déclaré le chef du parti Martin Schulz. Il n'est pas tant question ici de la baisse de 8 % par rapport au résultat précédent du parti: surtout, c'est la troisième élection régionale consécutive où il perd face à son principal adversaire, la CDU.

Le SPD risque donc de se retrouver dans l'opposition car Armin Laschet, chef du bureau local du CDU et futur premier ministre de la région, a déjà déclaré qu'il se préparait à créer une coalition avec les libéraux-démocrates. A en juger par les résultats des élections, ils n'auront donc pas besoin du soutien du SPD.

« Merkel est en tête grâce à son positionnement confiant, estime Alexandre Kamkine. Il devient de plus en plus difficile d'être dans l'opposition car il est impossible d'utiliser les mêmes postulats idéologiques en disant « laissez-nous conduire, nous ferons la même chose. L'électeur le ressent très bien. »

Négociations sur le Brexit: Merkel fâchée contre Juncker - Sputnik Afrique
Négociations sur le Brexit: Merkel fâchée contre Juncker
De plus, Angela Merkel travaille activement sur le terrain de ses rivaux. En prévision des élections, elle a durci sa rhétorique sur l'immigration en déclarant fin décembre 2016 que l'Allemagne « ne pouvait pas accueillir tous les migrants ». Ce qui était encore impensable en 2014.

Angela Merkel est également avantagée par la conjoncture économique. « Le chômage en Allemagne est au plus bas aujourd'hui, la balance commerciale positive bat des records, résume l'expert. Merkel se positionne comme l'auteur d'un nouveau mini-miracle économique. Cela séduit les électeurs, d'autant que les Allemands n'aiment pas les bouleversements. » Dans ces conditions, la chancelière affiche habilement une image de « manager anticrise » qui gère efficacement toutes les difficultés du pays.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала