Le potentiel létal des longues journées au bureau, une réalité

© Sputnik . Ilya Pitalev  / Aller dans la banque de photosau travail
au travail - Sputnik Afrique
Passer trop de temps au bureau n’est pas sans conséquences sur la santé, puisque les heures supplémentaires que nous réalisons sont une des principales causes des maladies cardiovasculaires.

Selon des spécialistes britanniques, si on passe plus de 55 heures par semaine à travailler, on risque de se retrouver dans le groupe des individus exposés aux maladies cardiovasculaires, a révélé The Guardian.

fromage - Sputnik Afrique
Le fromage, le beurre et la crème protègent contre les maladies cardiaques
Pour tirer une conclusion similaire, l'équipe de chercheurs dirigée par le professeur Mika Kivimaki de l'University College de Londres a analysé les caractéristiques de 85.494 hommes et femmes d'âge moyen résidant au Royaume-Uni, au Danemark, en Finlande et en Suède.

Les participants de cette étude ont été répartis conformément à la nature de leur travail. Ceux travaillant entre 35 et 40 heures par semaine ont servi de groupe de contrôle. Au début, aucun problème cardiaque n'a été observé chez les participants.

Mais au bout d'une dizaine d'années, la situation s'est dégradée. Dans près de 12,4 cas sur 1000, une fibrillation auriculaire a été observée. Un taux qui bien supérieur chez les individus travaillant 55 heures par semaine et plus, avec 17,6 cas sur 1000.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала