Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le chef de la diplomatie allemande appelle à lever les sanctions antirusses

CC0 / pixabay / feu vert
feu vert - Sputnik France
S'abonner
Le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel estime que l'Union européenne doit revoir sa position concernant les sanctions contre la Russie et entamer leur annulation sans attendre que les accords de Minsk soient totalement remplis.

Il met en avant qu'à l'heure actuelle, il est impossible de mettre en œuvre tous les points des accords de Minsk. «Conformément à la décision de l'UE, les accords de Minsk doivent être remplis à 100% pour que les sanctions soient levées elles aussi à 100%. Je pense que c'est irréalisable. Il serait juste de lever progressivement les sanctions pour montrer qu'il faut avancer en direction de la paix», a déclaré Sigmar Gabriel dans une interview à Focus. Selon le site d'information Newsru.com

Объекты производственного объединения Татнефть в Республике Татарстан - Sputnik France
Média US: les sanctions antirusses impactent l’industrie pétrolière et le marché américain
Le ministre affirme également que si la Russie doit exercer son influence sur les séparatistes, les États-Unis ne sont pas en reste et doivent influencer Kiev. A la question du journaliste de savoir ce que les USA avaient à voir dans ce conflit qui se déroule au cœur de l'Europe, Sigmar Gabriel a expliqué: «Les USA ont beaucoup d'influence sur l'Ukraine. Personnellement, je ne fais pas partie de ceux qui se seraient ravis que Washington prenait du recul vis-à-vis des affaires internationales. Le monde reste encore incertain. Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson mène avec réussite la politique étrangère».

La Maison-Blanche, Etats-Unis - Sputnik France
Sanctions antirusses: un projet qualifié de «défi diplomatique» par l’Administration US
Le chef de la diplomatie allemande a rencontré le président russe Vladimir Poutine à trois reprises depuis sa prise de fonction en janvier dernier. Sigmar Gabriel l'explique par la présence de «nombreux problèmes à régler, notamment le conflit ukrainien».

Il note également que Vladimir Poutine «représente les intérêts de la Russie» et a «sa propre vision» des événements en Ukraine. «Mais il est possible de régler avec lui tous les différends clairement et directement. C'est pourquoi j'apprécie les conversations que nous avons avec lui», ajoute le ministre.

Leur dernier entretien date de début juin en marge du Forum économique de Saint-Pétersbourg, pendant lequel ils ont évoqué les relations bilatérales entre la Russie et l'Allemagne.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала