Un médiateur libanais tué dans un tir de roquette d'al-Nosra à la frontière syrienne

Le lendemain du lancement par le Hezbollah libanais d'une offensive contre l'organisation terroriste Front al-Nosra près d'Ersal, son médiateur dans les négociations avec les extrémistes a été victime d'un tir de roquette.

Ahmad Fliti, qui faisait office de médiateur entre le mouvement chiite libanais Hezbollah et des extrémistes, a succombé samedi à ses blessures après que son véhicule a essuyé une roquette tirée par des extrémistes près de la frontière syrienne, a déclaré l'armée libanaise dans un communiqué, dont Sputnik s'est procuré une copie.

«Aujourd'hui, […] le véhicule de l'ancien vice-président de la municipalité d'Ersal, monsieur Ahmad Fliti, a été la cible d'une roquette tirée par des terroristes du Front al-Nosra. Le défunt se trouvait en compagnie de Faez Fliti. Ils avaient tous les deux été mandatés pour mener les négociations», lit-on dans le document.

La source précise qu'en coordination avec la Croix-Rouge, l'armée a transporté les blessés à l'hôpital, toutefois Ahmad Fliti a succombé à ses blessures.

Armed men stand guard as a convoy of Syrian refugees leaves the Lebanese eastern border town of Arsal heading towards the Syrian region of Qalamoun on July 12, 2017 as part of a deal that was negotiated by Syrian rebels in the camps and Lebanon's Hezbollah group. - Sputnik Afrique
Cherche-t-on à soulever les Libanais contre les réfugiés syriens?
Ahmad Fliti faisait office de médiateur entre le Hezbollah et des extrémistes déployés dans les zones montagneuses. Les terroristes ont attaqué le véhicule du médiateur au moment où il se rendait dans la zone contrôlée par le Front al-Nosra pour négocier les conditions de l'arrêt des hostilités.

Le journal libanais An Nahar avait plus tôt rapporté que les doyens représentant les intérêts des terroristes avaient appelé ce samedi par haut-parleurs les jeunes à se mobiliser pour lutter contre le Hezbollah.

حزب الله - Sputnik Afrique
Le Hezbollah attaque les terroristes du Front al-Nosra dans Ersal
Une source au sein de la résistance chiite a pour sa part fait savoir à Sputnik que plusieurs détachements d'al-Nosra avaient sorti ce samedi des drapeaux blancs en signe de capitulation.

Le mouvement Hezbollah a annoncé vendredi le lancement d'une offensive contre les terroristes d'al-Nosra à la frontière syro-libanaise, dans la région montagneuse d'Ersal.

Ce tronçon de la frontière est considéré comme celui où la situation est la plus tendue. Les terroristes se servent de cette zone difficile d'accès comme d'une plaque tournante pour le trafic d'armes et l'envoi en Syrie d'extrémistes nouvellement recrutés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала