L'inflation russe atteint son minimum pour la période postsoviétique

© Fotolia / RrraumДесятирублевые монеты
Десятирублевые монеты - Sputnik France
En août, l'inflation annuelle en Russie a atteint 3,4% - le niveau le plus bas de toute la période postsoviétique.Cela s'explique en partie par le facteur saisonnier: en seulement une semaine, les prix des fruits et légumes ont baissé de 3%.

De plus, la situation macroéconomique a été influencée par l'adaptation des entreprises au régime de sanctions. Selon le site de la chaîne RT.

«Nos prévisions d'inflation sont actuellement comprises dans une fourchette de 3,5-3,7% pour fin 2017. Nous pensons que cela permettra, entre autres, de songer à une baisse des taux de la Banque centrale», a déclaré hier le ministre russe du Développement économique Maxim Orechkine.

Euro - Sputnik France
L'euro grimpe face à un dollar déprimé par les inquiétudes géopolitiques
Le ministère a revu à la hausse ses prévisions de base par rapport à avril: une inflation de 3,7% au lieu de 3,8% est attendue pour fin 2017 et un taux de 4% est attendu en 2018-2020. Par ailleurs, dans son scénario de base la Banque centrale s'attend encore à une inflation à hauteur de 4% d'ici la fin de l'année. L'organe régulateur présentera ses nouvelles prévisions après la réunion de son conseil d'administration le 15 septembre.

«Traditionnellement, le ralentissement de l'inflation est influencé par la saison des récoltes», explique Sergueï Khestanov, maître de conférences à la chaire des marchés boursiers et d'ingénierie financière à la faculté des finances et des affaires bancaires de l'Académie russe de l'économie nationale.

FMI - Sputnik France
Le FMI prévoit une reprise économique en Russie dès cette année
Selon l'agence des statistiques Rosstat, une déflation a été enregistrée pour la première fois en août en Russie à cause d'une baisse des prix des fruits et légumes. En une semaine, les prix ont diminué de 0,2% — le pays n'avait pas connu un tel effet économique depuis dix ans.

Le directeur du centre d'études conjoncturelles du Haut collège d'économie Gueorgui Ostapkovitch a noté que l'activité des entrepreneurs russes contribuait également à un ralentissement de l'inflation.

Les roubles russes - Sputnik France
Après la pluie, le beau temps: l’économie russe sort finalement de la crise
«Actuellement, l'économie russe sort d'une récession dans une zone de croissance basse mais stable. Les entrepreneurs se sont très bien adaptés à l'inflation, aux variations du cours de change et aux conséquences des sanctions, c'est pourquoi ils sont sortis de la crise tous seuls. Ils ont atteint un certain niveau d'équilibre de demande et de prix qu'ils tentent de maintenir. Et pour ne pas faire diminuer cette demande, les entrepreneurs n'adaptent pas les prix», estime Gueorgui Ostapkovitch.

Les experts notent que le niveau d'inflation bas est un signal positif pour l'économie russe car il contribue à dynamiser l'entrepreneuriat.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала