Ce que l’insomnie et la schizophrénie ont en commun

CC0 / / insomnie
insomnie - Sputnik France
Les hallucinations des personnes atteintes de la schizophrénie ainsi que les problèmes de perception de la réalité chez des individus souffrant d'un manque de sommeil pourraient être causés par l'accumulation dans le cerveau de l’«hormone du malheur», révèlent des scientifiques.

Des chercheurs viennent de tisser un lien entre l'insomnie et la schizophrénie: l'abondance de kynurénine, appelée également l'«hormone du malheur», aurait de l'influence sur le sommeil et entraînerait le développement de troubles dans la conscience.

Un avion de la compagnie EasyJet - Sputnik France
Problèmes de sommeil? Écoutez un album spécial de sons de moteur d’avion!
D'autre part, il est possible que les troubles du sommeil aboutissent à une augmentation de la concentration de cette substance dans le cerveau, ce qui causerait des problèmes sur la perception de la réalité, selon Ana Pocivavsek de l'université américaine du Maryland, citée par le magazine Sleep.

En analysant des rats, des scientifiques ont établi qu'un manque constant de sommeil causait l'accumulation de kynurénine dans le cerveau des rongeurs. La kynurénine est souvent appelée «hormone du malheur» car sa présence dans l'organisme est d'habitude associée à la dépression et à une humeur dépressive.

En outre, ces derniers temps, des chercheurs ont remarqué que les schizophrènes avaient eux aussi un niveau élevé de kynurénine dans le cerveau.

Un cheveu suffit aux chercheurs russes pour diagnostiquer une dépression - Sputnik France
Un cheveu suffit aux chercheurs russes pour diagnostiquer une dépression
Ces scientifiques ont eu alors l'idée d'injecter une grande dose de cette hormone dans le cerveau des animaux. Cette expérience a donc établi que les rongeurs ayant une grande quantité de kynurénine avaient des problèmes de mémoire et de perception de la réalité.

Cependant, quand l'équipe a baissé le taux de kynurénine à l'aide d'une enzyme spéciale, la mémoire des rongeurs est devenue meilleure.

Les chercheurs espèrent que leurs recherches aideront à lutter contre la schizophrénie, l'insomnie et d'autres problèmes liés au sommeil.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала