Bientôt des tatouages pour surveiller sa santé

CC0 / pixabay / tatouage
tatouage - Sputnik Afrique
Des premières sociétés humaines à la médecine de pointe, les tatouages ont connu une évolution incroyable. D'abord utilisés pour distinguer les sauvages des hommes vivant dans une tribu primitive, ils ont ensuite été accaparés en tant que symboles par les groupes criminels.

Aujourd'hui, c'est simplement un moyen d'expression de soi. Mais dans un avenir proche les tatouages seront incontournables pour les personnes âgées, les sportifs et les cosmonautes — c'est-à-dire tous ceux qui doivent veiller avec une attention particulière à leur santé. Selon le quotidien Komsomolskaïa pravda.

Des chercheurs de Harvard et du MIT ont en effet élaboré des encres biosensorielles capables de suivre l'état de santé des patients.

La peau comme écran

fruits de mer - Sputnik Afrique
Quel est le lien entre fruits de mer et dépression nerveuse?
«Aujourd'hui, les gadgets portés sur la santé du corps sont très répandus, déclare Ali Yetisen de l'hôpital général du Massachussetts, coauteur de l'étude. En particulier, les bracelets de sport qui mesurent le pouls, la consommation de calories, la distance parcourue et bien d'autres paramètres se multiplient. Mais ils ont plusieurs inconvénients. Par exemple, ils s'intègrent mal au corps et n'apportent pratiquement aucune information sur l'état intérieur de l'organisme. Ils peuvent se décharger, on peut les oublier facilement à la maison. Enfin, des malfaiteurs peuvent les pirater. Alors nous avons pensé: et si on intégrait des biocapteurs à la peau pour qu'elle se transforme en écran?»

Comment ça marche?

Cette technologie, qui ne contient aucune électronique, est basée sur de simples réactions chimiques. Les encres entrent en contact avec le liquide intercellulaire de l'organisme et changent de couleur en fonction de la concentration de telle ou telle substance dans le sang.

Woman with allergy symptom blowing nose. - Sputnik Afrique
Comment les parfums peuvent nuire à votre santé
Les chercheurs ont élaboré plusieurs types d'encres. Certaines changent de couleur dans un intervalle entre le bleu et le brun en fonction du taux de glucose dans le sang. Ces capteurs peuvent notamment être utilisés par les personnes atteintes de diabète. Désormais, pour mesurer le niveau de sucre il ne sera pas nécessaire d'effectuer des analyses: il suffira de regarder son bras.

Un autre type de tatouages est capable de signaler une hausse de la concentration d'ions de sodium dans le plasma — ce qui témoigne de la déshydratation de l'organisme. La couleur du tatouage varie de vert-clair à vert-foncé. Cette information peut être utile pour les sportifs durant les entraînements.

Les cobayes

Pour l'instant, ces encres biosensorielles n'ont été testées que sur de la peau de porc. Mais les scientifiques affirment que ce mécanisme fonctionnera parfaitement sur la peau humaine. De plus, ils ont développé une application mobile qui analyse le changement de couleur des encres intelligentes et détermine ce qui se produit dans votre organisme.

Estelada, bandera separatista de Cataluña - Sputnik Afrique
L'Espagne «a tant fait» pour eux: des milliers d'Espagnols contre le référendum catalan
«Certains craignent que l'information sur leur état de santé soit accessible à des étrangers, déclare Ali Yetisen. Mais nous pouvons rendre le tatouage incolore et visible uniquement au rayonnement ultraviolet. Ou encore introduire des encres temporaires qui se dissoudront à l'issue du traitement. Les patients présentant différentes maladies sont notre principal public-cible. Mais ce savoir-faire peut également servir aux cosmonautes. Le contrôle de l'état de santé est primordial pour eux, or il n'est pas si facile de consulter un médecin quand on se trouve en orbite.»

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала