La lutte globale contre le terrorisme dans le viseur du Forum international de Luxembourg

Pendant la 10e réunion du Forum international de Luxembourg sur la prévention d'une catastrophe nucléaire à Paris, son président Viatcheslav Kantor a appelé la communauté internationale à prendre des mesures plus fermes envers ceux qui «commettent, financent et inspirent» le terrorisme.

Les participants au Xe Forum international sur la prévention des catastrophes nucléaires qui se tient les 9 et 10 octobre à Paris ont comparé la menace terroriste à celle d'une guerre nucléaire, et appellent tous les pays à unir leurs efforts antiterroristes. Selon le quotidien Kommersant.

la résilience nucléaire - Sputnik Afrique
Danger! L'ex-secrétaire à la Défense américain signale la menace d'une guerre nucléaire
Plus de 50 experts en sécurité internationale de 15 pays se sont réunis à Paris pour évoquer les problèmes liés à la non-prolifération de l'arme nucléaire. Parmi les participants: l'ex-premier ministre britannique Tony Blair, l'ex-ministre britannique de la Défense Des Browne, l'ex-ministre russe des Affaires étrangères Igor Ivanov, le sénateur russe Vladimir Loukine, l'ex-secrétaire américain à la Défense William Perry, ou encore l'ancien directeur général de l'AIEA Hans Blix.

Même si le thème principal de la réunion est la sécurité nucléaire dans le monde, le président Viatcheslav Kantor, l'un des dirigeants du forum, a soulevé le thème de la lutte contre le terrorisme qui, selon lui, possède des racines pseudo-religieuses. «Combien de personnes doivent périr dans les attentats pour que les gouvernement prennent conscience de la nécessité de punir les groupes qui engendrent de tels monstres? Devons-nous attendre que des centaines de milliers de personnes meurent? Nous devons agir sans plus attendre pour empêcher un nombre encore plus élevé de victimes au fur et à mesure que les rangs des terroristes grandiront», a-t-il déclaré.

Et de poursuivre: «Il faut retrouver et neutraliser les groupes et cellules qui commettent ces attaques barbares, et prendre des mesures intransigeantes contre ceux qui les guident et les inspirent. Les autorités de nos pays doivent agir et lutter ensemble contre ces menaces. Il ne sera possible de faire face aux groupes responsables des massacres que sur la base d'une approche globale et cohérente».

La menace terroriste basée sur le fanatisme pseudo-religieux n'inquiète pas seulement le Forum de Luxembourg, mais également les membres de la Conférence des rabbins d'Europe. Fin août, pendant une audience chez le pape François, les leaders religieux juifs ont transmis à ce dernier un document stipulant notamment que «les Chrétiens et les Juifs devaient s'unir pour combattre l'islam radical, qui menace le monde entier et notamment les communautés chrétiennes et juives».

Corée du Nord - Sputnik Afrique
Corée du Nord: le risque d’un nouvel Hiroshima?
«Les initiatives de la communauté juive reflètent l'aspiration à unir toutes les forces religieuses de l'Europe pour combattre l'extrémisme et le radicalisme religieux», estime Roman Lounkine, directeur du Centre des problèmes de religion et de société à l'Institut d'Europe affilié à l'Académie des sciences de Russie. Selon lui, les Juifs, «plus souvent que les représentants d'autres confessions, tentent d'appeler les dirigeants mondiaux à agir activement contre le terrorisme». «Ils tentent d'avertir le monde du fait que la position passive des autorités pourrait entraîner une catastrophe comparable à une catastrophe nucléaire», conclut-il.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала