En Russie, les cryptomonnaies débattues au niveau présidentiel

© Sputnik . Vladimir Astapkovich / Aller dans la banque de photoscryptomonnaies
cryptomonnaies - Sputnik Afrique
L’État doit contrôler l'émission et la circulation des cryptomonnaies. C'est ce qu'a déclaré hier le ministère des Finances à l'issue d'une réunion avec le président russe.

Le débat autour des cryptomonnaies, tendu, n'est toujours pas clos: d'un côté, les autorités veulent éviter les risques inutiles, de l'autre elles ne veulent passer à côté des avantages éventuels de cette nouvelle monnaie. Mais comment concilier ces deux positions? Selon la revue en ligne Vzgliad.

Bitcoin - Sputnik Afrique
On dévoile qui va réglementer les cryptomonnaies en Russie
«L'usage des cryptomonnaies comporte de sérieux risques», a déclaré hier Vladimir Poutine en ouvrant la réunion spéciale organisée à Sotchi à ce sujet. Parmi ces risques, le chef de l'État a cité le blanchiment d'argent, la fraude fiscale, le financement du terrorisme, ainsi que la propagation de méthodes frauduleuses dont les citoyens ordinaires pourraient être victimes. «Les cryptomonnaies sont émises par un cercle non restreint de sujets anonymes. Les acheteurs de cryptomonnaies peuvent donc être des personnes impliquées dans une activité illégale», a-t-il souligné.

Vladimir Poutine a également noté que les cryptomonnaies n'étaient pas garanties et que par conséquent, aucune entité n'était juridiquement responsable en cas de dysfonctionnement du système ou d'apparition de bulles.

Dans le même temps, le président russe a rappelé que les «solutions technologiques modernes dans le secteur bancaire» ouvraient de nouvelles possibilités et pouvaient faciliter l'activité économique et la vie quotidienne. La Russie ne doit donc pas seulement se protéger contre les risques, mais également utiliser les éventuels avantages. «En nous appuyant sur l'expérience internationale, nous devons mettre en place un milieu régulateur qui permettrait de systématiser les relations dans ce secteur, de protéger évidemment les intérêts des citoyens, des entreprises, de l'État, et de donner les garanties juridiques pour travailler avec les instruments financiers novateurs. Il est important de ne pas dresser de barrières inutiles, bien sûr, et de créer les conditions nécessaires pour le développement et le perfectionnement du système financier national», a conclu le chef de l'État russe.

Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
Poutine évoque les risques que présentent les cryptomonnaies
Ces thèses font clairement ressortir les principales positions du débat tendu qui anime les autorités financières du pays autour des cryptomonnaies ces derniers mois.

La Banque centrale russe adopte une position intransigeante. «L'usage des cryptomonnaies en tant que substituts monétaires est activement proposé pour les paiements de produits et services. D'après nous, cela risque de réduire la circulation monétaire et, évidemment, nous ne permettrons pas l'usage des cryptomonnaies en tant que substituts monétaires», a déclaré il y a un mois la présidente de la Banque centrale Elvira Nabioullina.

Le ministère russe des Finances adopte une position plus retenue et estime qu'il est tout à fait possible d'inscrire ces monnaies dans le champ juridique. Au début de l'été, le vice-ministre Alexeï Moïsseev a suggéré de ne pas considérer les cryptomonnaies comme de l'argent pour éviter les procédures de contrôle monétaire, mais de les adapter à la notion d'«autres biens» présente uniquement dans Code civil. «Quand vous voulez acheter un produit financier, vous devez présentez un passeport et remplir un contrat: la même chose devrait être mise en œuvre dans le cas des cryptomonnaies. Il faut instaurer un contrôle des transactions et ainsi de suite», indiquait alors Alexeï Moïsseev.

Un bitcoin - Sputnik Afrique
Pékin forcerait les détenteurs de cryptomonnaies à investir dans les projets à l'étranger
Mais les deux structures n'ont toujours pas abouti à un compromis. Dans le même temps, les deux parties ont reconnu que la technologie de blockchain (chaîne de blocs) reposant à la base des cryptomonnaies avait parfaitement le droit d'exister en Russie. «Elle pourrait apporter des avantages supplémentaires à la société, au système financier et aux compagnies», a déclaré il y a quelque jours la vice-présidente de la Banque de Russie Olga Skorobogatova pendant le forum Finopolis 2017.

C'est précisément la position qui a été adoptée par Vladimir Poutine dans son discours devant les caméras. Toutefois, comme l'a annoncé par la suite le ministre russe des Finances Anton Silouanov, à l'issue de la réunion il a été décidé qu'il serait tout de même nécessaire de réguler les processus d'émission, de circulation et de minage des cryptomonnaies,. «L'État doit prendre le contrôle de ce processus et le réguler au niveau législatif», a-t-il conclu.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала