Élections à l’Unesco: la France sera opposée au Qatar au dernier tour

© AFP 2022 MIGUEL MEDINAUNESCO
UNESCO - Sputnik Afrique
L'ancienne ministre française de la Culture, Audrey Azoulay, sera opposée ce vendredi soir à l'ancien ministre de la Culture du Qatar et ancien ambassadeur du Qatar en France, Hamad ben Abdelaziz al Kaouari, pour prendre la tête de l'Unesco, institution affaiblie au lendemain du départ surprise des États-Unis et d'Israël.

Le dernier tour de l'élection du prochain directeur général de l'Unesco opposera vendredi soir à Paris le représentant du Qatar, Hamad bin Abdoulaziz Al-Kawari, à la Française Audrey Azoulay, a-t-on appris auprès de l'institution.

Unesco - Sputnik Afrique
Se retirant de l’Unesco, les États-Unis se transforment en «véritable marginal»
Lors du vote organisé ce jeudi auprès des 58 membres du Conseil exécutif de l'organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, le candidat qatari Al-Kawari a remporté 22 voix, faisant ainsi la course en tête.

La candidate française, Audrey Azoulay, et la candidate égyptienne, Moushira Khattab, sont arrivées avec 18 suffrages chacune. Lors d'un vote intermédiaire pour départager les deux candidates, l'ancienne ministre française de la Culture a obtenu 31 voix face à la diplomate égyptienne et ex-ministre de la Famille et de la population (25 voix).

La bataille fait rage pour savoir qui prendra le leadership d'une organisation déjà fragilisée par ses dissensions et ses difficultés économiques, et à laquelle les États-Unis et Israël ont porté «un coup dur» en annonçant jeudi leur départ, a déclaré la directrice générale sortante de l'organisation, la Bulgare Irina Bokova, citée par l'AFP.

Russisches Außenministerium in Moskau - Sputnik Afrique
Moscou aspire à la dépolitisation de l’Unesco
Les États-Unis ont annoncé ce jeudi quitter l'Unesco. Le département d'État américain a motivé sa décision par les arriérés de contribution de certains pays membres ainsi que par la nécessité de réformer cette organisation de l'Onu. Les États-Unis reprochent en outre à l'Unesco ses positions «anti-israéliennes».

La décision sur le retrait du pays de l'organisation entrera en vigueur le 31 décembre 2018. Peu après cette déclaration, on a appris que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait ordonné au gouvernement de préparer la sortie de l'État hébreu de l'organisation.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала