Une parade de chasseurs ouvre les exercices indo-russes Indra Navy 2017 (Vidéo)

© Sputnik . Vitaliy Ankov / Aller dans la banque de photosIndra 2016. File photo
Indra 2016. File photo - Sputnik Afrique
Les exercices navals russo-indiens Indra Navy 2017 ont été inaugurés solennellement par une parade d’avions de chasse dans la ville russe de Vladivostok, située à proximité de la frontière avec la Chine et la Corée du Nord.

«Une parade militaire a eu lieu à l'occasion de la cérémonie d'ouverture des exercices navals indo-russes Indra Navy 2017. Les commandants ont fait le tour des rangs et ont salué les militaires des deux pays», a déclaré le porte-parole du service de presse de la Flotte russe du Pacifique, Nikolaï Voskressenski.

Ce sont des représentants du Commandement central de la Flotte du Pacifique et du District d'Extrême-Orient, des délégués des Forcées armées indiennes, des unités de parade des navires, de l'infanterie de marine et de l'infanterie motorisée, des pilotes de combat, des unités de la garde d'honneur et l'orchestre de la Flotte du Pacifique qui ont pris part à la cérémonie, a précisé le porte-parole.

«Les exercices Indra 2017 permettront de renforcer davantage la coopération russo-indienne en matière de Défense», se sont souhaités mutuellement les commandants des deux pays.

Les exercices militaires russo-indiens des troupes d'infanterie - Sputnik Afrique
Coup d’envoi des exercices russo-indiens Indra-2015 en Inde
La Russie et l'Inde organisent des exercices conjoints depuis 2003, élargissant progressivement l'envergure et le niveau de coopération des Forces. Pendant dix ans, les manœuvres n'étaient pas régulières mais depuis 2014 les deux puissances organisent chaque année les exercices terrestres Indra et les manœuvres navales Indra Navy.

L'Inde est le plus grand acheteur d'armes russes (pour 35 milliards de dollars sur la période 2009-2015) et un partenaire stratégique de longue date de Moscou en Asie du Sud. Bien que New Delhi diversifie ses achats d'armement, les experts pensent que la Russie restera le premier fournisseur de l'armée indienne, forte de 1,3 million de soldats, pendant de longues années. En octobre, les deux puissances ont convenu de la livraison de systèmes antiaériens S-400 Triumph, et en novembre les médias ont annoncé que l'Inde avait l'intention d'acquérir 464 chars russes T-90.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала