Ecoutez Radio Sputnik
    Exercice naval russo-indien Indra. Archive photo

    La Russie et l'Inde organisent de nouvelles manœuvres navales

    © Sputnik . Ildus Gilyazutdinov
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    20282
    S'abonner

    Les exercices navals russo-indiens Indra Navy 2016 ont commencé dans le golfe du Bengale avec la participation des navires de la flotte russe du Pacifique.

    Pendant les manœuvres, les unités répéteront des actions contre un éventuel ennemi dans la zone côtière et en mer. L'Inde, future membre de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), est le plus grand acheteur d'armement russe.

    La Russie et l'Inde organisent des exercices conjoints depuis 2003, élargissant progressivement l'envergure et le niveau de coopération des forces. Pendant dix ans, les manœuvres n'étaient pas régulières mais depuis 2014 les deux puissances organisent chaque année les exercices terrestres Indra et les manœuvres navales Indra Navy.

    En 2014, les exercices se déroulaient en Russie (golfe de Pierre-le-Grand en mer du Japon, polygone de Proudboï, région de Volgograd), en 2015 en Inde (polygone de Mahajan, côte Sud-Est de l'inde). Cette année, du 23 septembre au 1er octobre, Moscou et New Delhi ont organisé des exercices antiterroristes sur le polygone de Sergueevski, dans le Primorié russe.

    Plus de 500 militaires et 50 véhicules et appareils (des chars, des blindés de transport de troupes, l'artillerie, l'aviation) ont participé à des exercices d'élimination de bandes armées et à d'autres missions. Du 14 au 21 décembre, à proximité du port de Visakhapatnam, les forces navales des deux pays pareront une attaque aérienne, effectueront des tirs d'artillerie contre des cibles navales et aériennes, des manœuvres de nuit et testeront le fonctionnement des moyens de communication dans différentes conditions.

    Côté russe, un groupe naval composé du grand navire anti-sous-marin Amiral Tribouts, du grand pétrolier Boris Boutoma, d'un destroyer, d'un remorqueur et d'un hélicoptère embarqué Ka-27 participeront aux opérations. L'Inde a également fait participer plusieurs navires de guerre et de logistique. Le déroulement des exercices est supervisé par la marine indienne.

    L'Inde est le plus grand acheteur d'armes russes (pour 35 milliards de dollars sur la période 2009-2015) et un partenaire stratégique de longue date de Moscou en Asie du Sud. Bien que New Delhi diversifie ses achats d'armement, les experts pensent que la Russie restera le premier fournisseur de l'armée de 1,3 million de soldats indiens pendant de longues années. En octobre, les deux puissances ont convenu de la livraison des systèmes antiaériens S-400 Triumph, et en novembre les médias ont annoncé que l'Inde avait l'intention d'acquérir 464 chars russes T-90.

    Sergueï Lounev, professeur à l'Institut d'État des relations internationales de Moscou (MGIMO) et au Haut collège d'économie, a noté que les exercices navals témoignaient du niveau des liens militaro-politiques entre les deux pays, c'est pourquoi ils attiraient davantage l'attention que les manœuvres terrestres. "Entre autres, Indra reflète le haut niveau de coopération militaro-technique et d'entente réciproque entre nos deux pays ces dernières années."

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Coup d’envoi des exercices russo-indiens Indra-2015 en Inde
    Nouvelle doctrine navale russe: davantage de coopération avec la Chine et l'Inde
    La Russie aidera l'Inde à renforcer sa puissance militaire
    Tags:
    exercices militaires, Indra Navy 2015, Inde, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik