Les missiles russes, pourraient-ils atteindre Washington?

© Sputnik . Igor Mikhalev / Aller dans la banque de photosSénat américain
Sénat américain - Sputnik Afrique
Toute la semaine dernière a été marquée par la polémique autour de la déclaration retentissante d’Alexandre Emelianov, représentant du ministère russe de la Défense, faite lors de la conférence de presse russo-chinoise sur l’ABM en margé de la première commission de l’Assemblée générale de l’Onu.

Selon lui, il est erroné de considérer le bouclier antimissile américain comme un système purement défensif qui ne menace personne: «La Fédération de Russie est persuadée qu'un déploiement illimité du système antimissile américain est un défi sérieux à la sécurité globale, un encouragement en faveur de la course aux armements et une menace contre toute l'humanité», écrit lundi 23 octobre le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Un système de missiles sol-air S-400 Triumph - Sputnik Afrique
Par quoi la Russie répondra au développement du bouclier antimissile US
Il a directement expliqué le danger principal de l'ABM pour la Russie: «Les radars stationnaires du système américain d'alerte en cas de frappe nucléaire couvrent toutes les trajectoires possibles de vol des missiles balistiques russes vers les États-Unis». Ces radars sont capables de suivre le vol des ogives des missiles balistiques intercontinentaux et de désigner les cibles aux radars des systèmes antimissiles.

Le responsable russe en tire donc la conclusion suivante: la présence du bouclier antimissile global baisse le seuil de recours aux armes nucléaires en créant l'illusion de l'impunité de l'utilisation des armes stratégiques offensives «sous le parapluie de la défense antimissile». Selon Emelianov, le lien entre les projets de déploiement du bouclier antimissile et ceux prévoyant la création des moyens de frappe globale rapide, est tout à fait évident. Une frappe «désarmante» contre les forces nucléaires russes pourrait donc augmenter considérablement l'efficacité de l'ABM américain.

Ces estimations et conclusions présentées par le représentant du ministère russe de la Défense à la commission de l'Assemblée générale de l'Onu, ont provoqué une réaction vive des hommes politiques et des experts militaires russes. Ainsi, Konstantin Kossatchev, président du comité du Conseil de la Fédération pour les affaires internationales, affirme que ces informations démontrent que le projet antimissile global des USA crée des menaces concrètes contre la stabilité du monde en général: «Le danger des projets américains réside dans le fait qu'ils peuvent créer à un certain moment l'illusion de l'impunité en cas de frappe préventive massive».

S-400 - Sputnik Afrique
De nouveaux S-500 capables de frapper les cibles à 100 km de la Terre
Compte tenu des équipements des principales armées du monde, les systèmes de frappe globale conventionnelle, sur lesquels misent les USA, ne seront pas en mesure d'accomplir les objectifs nécessaires, estime Vladimir Chamanov, président du comité de la Douma pour la défense.

Frants Klintsevitch, premier vice-président du comité du Conseil de la Fédération pour la défense et la sécurité, est du même avis: «Les propos d'Alexandre Emelianov, représentant du ministère russe de la Défense, indiquant que le Pentagone développe l'ABM américain dans le monde entier pour créer des systèmes de frappe globale rapide, doivent être considérés comme un avertissement destiné aux autorités américaines. Ainsi, nous leur avons donné à comprendre que la Russie empêchera fermement toutes les tentatives de détruire l'équilibre de forces actuel. Tout le monde doit se rendre compte du fait que notre pays a assez de forces et de moyens pour prévenir la domination stratégique global des États-Unis».

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала