Une base sur une lune de Mars: la NASA de moins en moins optimiste

© NASA NASA/JPL-Caltech/ASUThis image of Phobos is one product of the first pointing at that Martian moon by the THEMIS camera on NASA's Mars Odyssey orbiter.
This image of Phobos is one product of the first pointing at that Martian moon by the THEMIS camera on NASA's Mars Odyssey orbiter. - Sputnik Afrique
L’optimisme initial de la NASA, quant à la possibilité de mettre en place sur le satellite de Mars Phobos une base afin de se lancer dans la colonisation de la planète rouge, semble être légèrement ébranlé: les récentes études témoignent que ce corps céleste est trop électrisé.

Le site Space.com communique que l'étude la plus récente consacrée à Phobos fait état d'une situation électromagnétique défavorable en raison de l'effet du vent solaire. Le satellite n'a pas d'atmosphère et absorbe des particules électriquement chargées ce qui génère de l'électricité statique.

«Nous avons constaté que des astronautes ou des rovers pourraient accumuler des charges électriques importantes pendant leurs déplacements sur la face nocturne de Phobos tournée vers Mars», a déclaré William Farrell, principal auteur de l'étude réalisée par Goddard Space Flight Center de la NASA.

Selon lui, bien que ces charges ne soient pas suffisantes pour blesser un astronaute, elles sont potentiellement assez importantes pour affecter des équipements sensibles, d'où la nécessité de développer des combinaisons et des équipements résistant à l'électricité.

Mars - Sputnik Afrique
Hubble filme l’évolution de Phobos autour de Mars
Sur la surface de Phobos la charge excessive s'accumule régulièrement, mais le processus se produit avec une intensité particulière suite aux éruptions solaires provoquant des rafales de vent solaire. L'accumulation de charges statiques peut atteindre 10.000 volts sur certains matériaux, notamment sur les combinaisons en téflon portés par les astronautes des missions lunaires.

Néanmoins, la NASA nourrit de gros projets relatifs à Phobos. Théoriquement, depuis sa surface on pourrait commander des robots martiens, ce qui est plus efficace que provenant de la Terre d'où le signal parvient avec un grand retard. En outre, la gravitation sur Phobos est favorable pour poser des appareils spatiaux. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала