Corée du Nord: la Maison-Blanche compte sur la Russie et la Chine

© Sputnik . Vladimir Astapkovich / Aller dans la banque de photosThe White House in Washington, D.C.
The White House in Washington, D.C. - Sputnik Afrique
«Nous fondons aussi de grands espoirs sur les Russes»: le chef de cabinet de la Maison-Blanche, John Kelly, a déclaré que les États-Unis comptaient sur Pékin et Moscou pour faire pression sur la Corée du Nord.

La crise coréenne bat son plein, et Washington compte sur le fait que Moscou et Pékin feront pression sur Pyongyang pour la résoudre, a déclaré le chef de cabinet de la Maison-Blanche John Kelly dans une interview à la chaîne Fox News.

Selon lui, «grâce à des pays comme la Chine», les dirigeants nord-coréens pourront «retrouver le sens commun» et mettre fin au programme nucléaire.

Il a ajouté que la Maison-Blanche espérait que les Chinois «exercent des pressions sur les dirigeants en Corée du Nord».

«Nous fondons aussi de grands espoirs sur les Russes», a-t-il conclu.

Donald Trump - Sputnik Afrique
Dans le dossier nord-coréen, Trump a mal choisi son interlocuteur, selon un sénateur russe
Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Washington et Pyongyang échangent régulièrement des menaces et des intimidations. Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang. Pour sa part, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis de prendre les mesures les plus cruelles de l'histoire contre l'agression américaine.

De leur côté, la Russie et la Chine ont élaboré de nombreuses feuilles de route permettant le règlement pacifique du conflit sur la péninsule, mais elles ont toutes été ignorées par Washington.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала