Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En Corée du Sud, on espère toujours l’arrivée d’athlètes russes

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosШоссе возле города Каннын
Шоссе возле города Каннын - Sputnik France
S'abonner
Malgré la décision dure de la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) qui a refusé aux athlètes russes le droit à concourir sous leur bannière nationale, on compte toujours en Corée du Sud voir les Russes aux JO de Pyeongchang. Sputnik s’en est entretenu avec plusieurs officiels sud-coréens.

Il est peu probable que les Jeux olympiques d'hiver soient complets en l'absence de la Russie. Qui plus est, les municipalités subiraient des pertes considérables si, à l'instar de célèbres athlètes russes, leurs innombrables supporters n'y venaient pas eux non plus, ont déclaré à Sputnik des employés municipaux sud-coréens.

JO - Sputnik France
Suspension de la Russie des JO 2018: «une décision politique, guerre froide dans le sport»

«Par tradition, la Russie a beaucoup d'excellents athlètes. C'est une grande puissance sportive d'hiver. […] En l'absence de la Russie, nous essuierons des pertes considérables», a estimé dans un entretien accordé à Sputnik un collaborateur de la mairie de Gangneung où se dérouleront bien des épreuves des futurs Jeux olympiques.

Et d'ajouter que pour les habitants de Gangneung l'arrivée des athlètes russes serait extrêmement souhaitable.

«Nous voudrions bien voir les Russes aux JO», a résumé l'interlocuteur de l'agence.

Dans la province «olympique» de Kangwon do, on ne perd pas non plus l'espoir d'accueillir les athlètes russes, a déclaré pour sa part un employé de l'administration locale.

Le journal Bild ne vous informera pas sur la sélection russe aux JO - Sputnik France
Un appui international: un appel est lancé pour laisser les Russes participer aux JO

«En tant que pays d'accueil, nous espérons la participation d'athlètes russes», a-t-il souligné.

Bien que le CIO ait décidé de suspendre la sélection russe des JO, la Russie n'a pas encore renoncé officiellement à y participer, a relevé à Sputnik un porte-parole de l'Association sportive coréenne qui remplit les fonctions du Comité national olympique de la Corée du Sud.

Comité international olympique (CIO) - Sputnik France
JO 2018: entre la théorie du complot et le mea culpa russe, quels changements?

«Nous sommes heureux que les Russes soient autorisés à participer aux JO à titre individuel. Quant à la décision du CIO, nous la respectons et ne pouvons évidemment pas l'ignorer. […] Il ne nous reste qu'attendre la décision définitive de la Russie», a conclu l'interlocuteur de Sputnik.

Mardi, la commission exécutive du Comité international olympique (CIO), réunie mardi à Lausanne, en Suisse, a annoncé sa décision de suspendre le Comité olympique russe pour les Jeux olympiques d'hiver 2018 qui auront lieu du 5 au 25 février à Pyeongchang, en Corée du Sud. Les sportifs russes pourront y concourir sous la bannière neutre.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала