Belgique: finie l’époque des télégrammes

© Sputnik . V. Yakovlev / Aller dans la banque de photosTélégraphe
Télégraphe - Sputnik France
La Belgique a décidé de mettre un terme une fois pour toutes à son service d’envoi et de réception de télégrammes le 29 décembre 2017, 171 ans après son lancement. Le télégraphe a en effet été progressivement remplacé par des moyens de communication plus modernes.

Envoyer un télégramme en Belgique ne sera possible que jusqu'au 29 décembre. Après cette date, Proximus, une marque commerciale de Belgacom, n'assurera plus ce service vieux de 171 ans. En Belgique, en effet, le télégraphe électrique a été lancé en 1846, la première liaison ayant été installée entre Bruxelles et Anvers.

Téléphone rouge - Sputnik France
Le célèbre «téléphone rouge» Russie-USA n'est ni rouge, ni un téléphone
Constituant un commencement de preuve juridique, le télégramme a notamment été longtemps employé par les avocats et les huissiers. Mais le fax, l'email, le SMS et les messageries instantanées ont mis fin à ce service. Au cours de ces derniers mois, Proximus ne comptait plus qu'une dizaine de clients professionnels permanents, plus un petit nombre de clients résidentiels, selon la presse belge.

Une autre raison est le prix des messages télégraphiques. Un télégramme standard coûte un peu plus de 23 euros pour 20 mots. Puis près de 90 centimes pour la livraison. Il fallait appeler l'opérateur et dicter le message, qui était ensuite livré par la poste.

Les États-Unis ont déjà renoncé au télégramme en 2006, l'Inde a suivi leur exemple en 2013.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала