Les USA cherchent un prétexte pour faire pression sur l’Iran

© AP Photo / Vahid SalemiTéhéran
Téhéran - Sputnik France
Les États-Unis cherchent un prétexte pour accroître leur pression sur l’Iran, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

Sergueï Riabkov a confié à Sputnik que dans leurs recherches d'un prétexte pour augmenter la pression sur l'Iran, les États-Unis pourraient utiliser le plan d'action conjoint sur le nucléaire iranien, ce qui convient peu au statut de grande puissance.

Iran - Sputnik France
Moscou juge impossible le retour aux sanctions contre l’Iran
Réagissant à une récente déclaration du vice-président américain Mike Pence faite à la Voix de l'Amérique d'après laquelle toutes les sanctions contre l'Iran seront immédiatement rétablies si ce pays tente un jour d'obtenir une arme nucléaire ou des missiles balistiques aptes à l'utilisation, le diplomate russe a noté que de tels appels étaient faits assez régulièrement.

«Ces appels se répètent de temps en temps, je dirais même régulièrement. On ne comprend pas ce qui ne convient pas à la partie américaine dans le plan d'action conjoint. Le contenu du document est notoire, la partie américaine suit l'application de l'accord et participe aux réunions de la commission conjointe et à d'autres discussions», a dit à Sputnik M. Riabkov, en commentant la déclaration du vice-président américain.

«S'ils cherchent un prétexte pour augmenter la pression sur l'Iran pour des raisons n'ayant rien à voir avec le plan d'action, ce qui se produit, selon nos observations, c'est un procédé indigne, un procédé qui ne rime pas avec le statut de grande puissance. C'est tirer les marrons du feu et "se réchauffer les mains" avec le feu qu'ils allument eux-mêmes et sans aucune raison», a-t-il ajouté.

Donald Trump - Sputnik France
Washington peut se passer de l’UE pour durcir les sanctions contre l’Iran
Jeudi 4 janvier, les États-Unis ont étendu leur liste noire, y ayant ajouté cinq nouvelles sociétés iraniennes. Selon le département du Trésor américain, les sanctions visent les «sociétés liées au programme balistique de l'Iran». Le secrétaire du Trésor, Steven Mnuchin, a signalé que les États-Unis «continueront à opposer une vive résistance à l'activité pernicieuse du régime iranien, notamment en introduisant des sanctions supplémentaires suite aux violations des droits de l'Homme».

Sergueï Riabkov a déclaré, à propos des intentions de Washington de durcir les sanctions contre Téhéran, que Moscou jugeait illégitimes des sanctions unilatérales.

«Si quelqu'un n'est pas satisfait par tel ou tel aspect de la politique étrangère de l'Iran, il faut approfondir le dialogue et chercher des solutions collectives. Bien que moi, je ne comprenne pas en quoi la politique régionale de l'Iran agace les Américains», a souligné le vice-ministre russe.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала