Une Irlandaise se marie avec... un fantôme de pirate!

CC0 / / pirate
pirate - Sputnik France
Est-il possible de prendre en mariage un fantôme, qui plus est un fantôme de pirate? Une union «idéale» conçue par une fiancée irlandaise de 45 ans, citée par le quotidien Metro.

En Iralnde, une femme sans doute beaucoup trop sensible semble avoir trouvé son «bonheur» en se mariant à un fantôme de pirate, annonce le site Metro.

L'heureuse fiancée Teague avoue que le fantôme est capable d'allumer et d'éteindre la lumière et la radio, ainsi que de déplacer des objets. Elle prétend que son bien-aimé lui a dit qu'il s'appelait Jack et qu'il avait la peau et les cheveux foncés. Au XVIIIe siècle, il était pirate et a terminé ses jours à l'échafaud.

La chasse aux trésors - Sputnik France
La lecture préférée du pirate Barbe Noire enfin révélée

L'impressionnable femme, âgée de 45 ans, estime que c'est son amour de tout ce qui se rapporte aux pirates (elle gagne sa vie comme animatrice en imitant Jack Sparrow) qui a permis de faire connaissance du fantôme. Au début, elle n'était pas prête à entamer des relations sérieuses, mais son partenaire a fait preuve de beaucoup d'insistance. À présent, elle avoue n'avoir jamais connu de relations aussi intimes avec son mari qu'avec le fantôme.

La fiancée a déclaré qu'elle n'était pas contente de simplement voir Jack.

«Je lui ai dit que ne voulais pas simplement coucher avec lui, je voulais me marier. Si je veux être pendant longtemps avec quelqu'un, j'ai bien le droit de me marier», a-t-elle expliqué.

La cérémonie du mariage s'est déroulée à bord d'une petite embarcation navigant dans les eaux neutres, les autorités en Irlande ayant interdit l'union. Un médium était présent au mariage afin de permettre à Jack de prononcer son serment. Les proches de l'heureuse mariée ont approuvé sa décision.

En décembre 2017, un mariage collectif de jeunes filles qui voulaient prendre en mari des arbres, s'était déroulé au Pérou. Les jeunes filles avaient juré de protéger leurs maris verts jusqu'à la mort. L'action était organisée par une association écologique «Cœurs verts» qui voulait rappeler aux habitants qu'il fallait prendre soin et protéger les arbres.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала