Des scientifiques découvrent le principal mécanisme du vieillissement

© AP Photo / Paul Whitefemmes, image d'illustration
femmes, image d'illustration - Sputnik France
Pourquoi et comment vieillit-on? Un groupe de scientifiques est parvenu à en apprendre davantage sur le processus du vieillissement. Ils ont découvert son principal mécanisme.

Des scientifiques américains ont réussi à établir que le risque de mort des rats-taupes nus n'augmentait presque pas pendant leur vie, contrairement aux hommes et aux animaux.

Новосибирский центр крови - Sputnik France
Des scientifiques désignent un facteur signalant le développement du cancer
Cette étude suggère que le mécanisme du vieillissement n'est pas dû à l'accumulation de défauts aléatoires dans l'ADN, mais qu'il représente un programme génétique ou épigénétique.

Il y a deux types de théories qui expliquent les causes du vieillissement. Selon la première, il existe dans notre organisme des mécanismes qui déterminent la durée de notre vie.

D'autres sont basées sur le fait que le vieillissement est une conséquence des mutations accumulées au cours du temps, des défaillances et de la détérioration des systèmes de «réparation» des cellules. Dans ce cas, le risque de mort devrait augmenter avec l'âge, précise la revue Science.

Selon la loi de mortalité de Gompertz-Makeham, après 30 ans de vie, la probabilité de décès se double tous les huit ans. Les biologistes ont ainsi analysé les changements du taux de mortalité chez plusieurs milliers de rat-taupes nus d'âges différents.

Burger - Sputnik France
En quoi les sandwiches pourraient-ils menacer l’humanité?
Les résultats ont démontré que la loi de mortalité de Gompertz-Makeham ne s'appliquait pas à ceux-ci. Ainsi, après avoir atteint la puberté à l'âge de six mois, le risque quotidien de mort chez les rongeurs restait à 0,01% tout au long de leur vie.

Les scientifiques ont suggéré que les cellules des rat-taupes nus avaient une activité élevée des systèmes qui réparent l'ADN, ainsi que des protéines chaperon dont la fonction est d'assister d'autres protéines dans leur maturation, ce qui permet notamment aux rat-taupes de ne pas accumuler de défauts génétiques.

Selon les chercheurs, le vieillissement de cette espèce de rongeur est atypique — après 20-30 ans, les animaux ne sont plus en mesure de maintenir la fonction de «réparation» du corps et il s'use rapidement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала