«Si je te trouve, tu es morte»: une médaillée canadienne, cible de menaces

© Sputnik . Владимир Песня / Aller dans la banque de photosKim Boutin
Kim Boutin - Sputnik France
La patineuse de vitesse Kim Boutin a franchi quatrième la ligne d’arrivée du 500 mètres de short track des JO 2018 de Pyeongchang. Du fait de la disqualification de la Sud-Coréenne Minjeong Choi, qui l’avait fait tomber, la sportive canadienne est montée sur la troisième marche du podium. Elle a reçu depuis de nombreuses menaces, dont de mort.

Radio-Canada rapporte sur son site que beaucoup de propos haineux à l'encontre de la patineuse de vitesse québécoise Kim Boutin circulent actuellement sur les réseaux sociaux. On l'accuse d'avoir triché pour remporter sa médaille de bronze à la course de 500 mètres de courte piste. «Tu devrais être disqualifiée. En es-tu consciente? Honte à toi!», a martelé un internaute. «Si je te trouve, tu es morte», a écrit un autre. 

​Beaucoup de commentaires sont accompagnés d' emojis «couteau». La sportive canadienne a décidé de fermer ses comptes sur les réseaux sociaux. Le Comité olympique canadien (COC) a réagi à ces manifestations de haine et a rappelé que le bien-être et la sécurité des athlètes sont sa préoccupation principale.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала