Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Les USA utilisent l’Otan comme moyen de pression sur la Russie»

S'abonner
L’Otan ne cesse d’avancer vers les frontières de la Russie, violant ainsi la promesse qu’elle a elle-même donnée au Kremlin en 1990, notamment de ne pas s’élargir à l’Est. La Russie, elle, ne s’est pas rapprochée d’un mètre du territoire de l’Alliance, a indiqué dans un entretien accordé à Sputnik un spécialiste en droit international.

La Russie se trouve dans une situation inédite. Comme jamais dans son histoire, elle est aujourd'hui proche de ses adversaires, a rappelé à Sputnik Augusto Zamora, professeur de droit international à l'Université autonome de Madrid.

L’Allemagne, «fer de lance» de l'Otan? «Pas de menace pour la Russie» - Sputnik France
L’Allemagne, «fer de lance» de l'Otan? «Pas de menace pour la Russie»

«Les États-Unis utilisent l'Otan comme moyen de pression sur la Russie», a déclaré l'interlocuteur de l'agence, par le passé ambassadeur du Nicaragua en Espagne.

Et d'ajouter que, dans ce contexte, le rôle de l'Union européenne était extrêmement préoccupant, ses dirigeants ne faisant absolument rien pour faire baisser la tension dans leurs relations avec la Russie.

La rencontre entre Gorbatchev et Reagan à Genève, le 19 novembre 1985. - Sputnik France
Promesse non tenue: la garantie du non-élargissement de l'Otan vers l'Est enfin prouvée?

Selon l'universitaire, l'UE n'est en fait qu'une «république bananière des États-Unis».

«C'est en 1999, au moment de l'éclatement de la Yougoslavie, que les États-Unis ont complètement soumis l'UE aux impératifs de leur politique étrangère et de défense. J'ai perçu cet événement comme une opération conduite par Washington contre le projet d'autonomie européenne. […] L'Europe n'a absolument aucune autonomie. Elle y a renoncé», a constaté l'ex-diplomate.

L'histoire de l'élargissement de l'Otan - Sputnik France
L'histoire de l'élargissement de l'Otan

Il a relevé qu'à l'heure actuelle, la politique de l'Alliance atlantique était dominante, et que dans le cadre de cette politique, la confrontation avec la Russie et la Chine «prospérait».

«Et tout indique que ces deux pays s'en rendent parfaitement bien compte. Les rencontres fréquentes entre Vladimir Poutine et Xi Jinping ne font que le confirmer», a souligné M.Zamora.

Et de résumer que cela montrait que Moscou et Pékin étaient objectivement intéressés à se soutenir pour accomplir les tâches que posaient devant eux le développement militaire des États-Unis et de l'Otan.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала