Une nouvelle lueur d’espoir de vie sur Mars pour les scientifiques

CC0 / Pixabay / Mars
Mars - Sputnik France
Pour la première fois, les chercheurs ont découvert des insectes «dormant» dans le désert le plus sec du monde qui peuvent se réactiver grâce à l’humidité. Cela pourrait indiquer que des formes de vie similaires pourraient se cacher dans les sols de Mars, selon des chercheurs américains.

Les scientifiques ont récemment établi que les communautés microbiennes qui restent dormantes pendant des décennies voire des milliers d'années reviennent à la vie après une pluie, selon le service de presse de l'Université d'État de Washington. Ils estiment ainsi qu'il est possible qu'une vie similaire ait pu évoluer sur Mars.

Mars - Sputnik France
À quand la colonisation de Mars? La date se précise
L'équipe de scientifiques dirigée par Dirk Schulze-Makuch, de l'Université d'État de Washington, a étudié le désert d'Atacama, en Amérique du Sud, l'un des endroits les plus secs de la Terre. 

Ils ont découvert que certaines bactéries étaient capables de vivre dans le sol, dormant pendant des décennies, sans eau, puis se réactiver et se reproduire lorsqu'il pleut. Quand cesse l'humidité, elles redeviennent dormantes.

«Nous croyons que ces communautés microbiennes peuvent rester dormantes pendant des centaines, voire des milliers d'années, dans des conditions très similaires à ce que vous pourriez trouver sur une planète comme Mars, puis revenir à la vie lorsqu'il pleut», explique Dirk Schulze-Makuch.

Mars (Symbolbild) - Sputnik France
Nouvelle théorie: où sont passées les dernières réserves d’eau de Mars?
De nos jours, Mars est une version plus sèche et beaucoup plus froide du désert d'Atacama. Cependant, cela n'a pas toujours été le cas: il y a des milliards d'années, la planète rouge avait de petits océans et des lacs où des premières formes de vie auraient pu prospérer.

Au fur et à mesure que Mars se desséchait et refroidissait, ces organismes auraient pu développer de nombreuses formes d'adaptation semblables à celles observées dans le sol d'Atacama, d'après Schulze-Makuch.

«Nous savons qu'il y a de l'eau gelée dans le sol martien et des recherches récentes suggèrent fortement des chutes de neige nocturnes et d'autres phénomènes d'humidité accrue près de la surface», a-t-il dit. «Si la vie a évolué sur Mars, notre recherche suggère qu'elle aurait pu trouver une niche sous la surface extrêmement hyperaride d'aujourd'hui», précise le chercheur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала