Tsahal attaque un poste militaire syrien dans une zone tampon

© Sputnik . Valery Melnikov / Aller dans la banque de photosA soldier of the Syrian Arab Army at an observation post at the frontline in the al-Kom village of the Quneitra province in Syria
A soldier of the Syrian Arab Army at an observation post at the frontline in the al-Kom village of the Quneitra province in Syria - Sputnik France
Les troupes israéliennes ont attaqué les positions syriennes dans la zone tampon, a annoncé Tsahal vendredi, ce en réponse à un obus de mortier qui était tombé dans la zone démilitarisée, hors des frontières de l’État hébreu. Selon un commandant de l'armée syrienne, la frappe aérienne n'a pas fait de victimes.

Alors que le ministère israélien de la Sécurité intérieure a brandi la menace d'une frappe préventive contre l'armée syrienne, Tsahal a frappé les positions syriennes dans la zone démilitarisée après qu'un obus y est tombé.

«Peu avant, Tsahal a pris pour cible un poste militaire syrien depuis lequel un obus avait été tiré sur la zone tampon, adjacente et à l'est de la barrière de sécurité», a annoncé l'armée israélienne, ajoutant que «le lancement s'inscrivait dans les combats intérieurs en Syrie».

A picture taken on June 30, 2018 from the northern Jordanian city of Ramtha shows pillars of smoke rising across the border from Syrian government forces' shelling in the Daraa countryside. - Sputnik France
Syrie: l'armée atteint la frontière avec la Jordanie et rétablit le contrôle d'un tronçon
​C'est un village dans la province syrienne de Quneitra, à proximité des hauteurs du Golan, qui a été frappé, a précisé l'agence Reuters se référant à un commandant des forces gouvernementales syriennes. La frappe effectuée par l'Armée de l'air israélienne n'a pas fait de victimes, selon l'agence.

«Tsahal n'intervient pas dans la lutte intérieure en Syrie, mais va veiller à ce que les accords de 1974 sur la division des forces, qui contient un point sur l'existence d'une zone tampon, soient respectés», a également ajouté l'armée sur son compte Twitter.

Auparavant, le ministre israélien de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a déclaré qu'Israël frapperait les forces armées syriennes si elles sont transférées dans la zone démilitarisée à la frontière avec l'État hébreu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала