Michael Jackson «a été chimiquement castré» par son père, affirme son ancien médecin

© AP Photo / Joel RyanMichael Jackson
Michael Jackson - Sputnik France
Le médecin de Michael Jackson affirme que le père du chanteur l’a «chimiquement castré» lorsqu'il était enfant pour l'empêcher de se développer et de préserver ainsi sa voix si particulière.

Conrad Murray, qui était le médecin personnel de Jackson et a été emprisonné pendant deux ans pour l'homicide involontaire de l'icône de la musique pop, a accusé Joe Jackson, décédé le mois dernier, d'avoir «chimiquement castré» son propre fils Michael.

«Le fait qu'il [Michael] a été castré chimiquement pour maintenir sa voix aiguë est au-delà des mots», a déclaré Murray dans une vidéo publiée par The Blast. Murray a notamment affirmé que Jackson avait reçu des injections d'hormones quand il avait 12 ans dans le but de guérir son acné et d'empêcher sa voix de muer, une allégation que le médecin a d'abord esquissée dans son livre auto-publié en 2016.

Bubbles, a 34 year old male Chimpanzee who used to be cared for by late pop singer Michael Jackson, paints in an undated photo provided by the Center For Great Apes in Wauchula, Florida, U.S. - Sputnik France
Cinq tableaux du chimpanzé de Michael Jackson vendus aux enchères
D'après M.Murray, Michael Jackson lui avait confié «les nombreuses souffrances causées par son père auxquelles il avait dû faire face, au-delà de l'imagination et des mots». Joe Jackson, poursuit-il, était «l'un des pires pères de l'histoire».

Un chirurgien vasculaire français avait fait des déclarations similaires en 2011, en écrivant même un livre à ce sujet. Le docteur Alain Branchereau avait ainsi déclaré que Jackson avait été castré chimiquement à partir de l'hormone synthétique cyproterone. Après avoir fait des recherches sur cette hormone et consulté des spécialistes en la matière, M.Branchereau avait constaté qu'il empêchait la croissance des poils et du larynx. Il affectait également les os, ce qui pouvait notamment conduire à une charpente menue et au développement de la poitrine.

Michael Jackson est décédé en 2009 d'une surdose de propofol et de sédatifs. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала