Voilà pourquoi il faut dire non aux burgers

Le burger est souvent considéré comme l’incarnation même de la malbouffe. Mais est-il aussi nocif pour la santé qu'on le présente souvent? Des chercheurs chinois de l'Université du Sichuan estiment que les conséquences de leur ingurgitation seraient encore pires que celles que l’on croit, provoquant bien plus qu’une simple obésité…

Des chercheurs chinois de l'Université du Sichuan ont découvert qu'une consommation régulière de burgers, soit plus de trois fois par semaine, augmenterait considérablement les risques d'asthme, écrit le journal britannique The Sun.

«Un repas riche en graisses exacerbe l'inflammation des voies respiratoires, à l'origine de l'asthme, et la consommation régulière de nourriture provenant de fast-foods réduit la consommation d'autres aliments bien plus riches en nutriments protecteurs, tels que les fruits et les légumes», expliquent les chercheurs.

Un burger - Sputnik France
Un repas McDo reste pratiquement intact six ans après avoir été acheté
En outre, l'absorption fréquente de tels produits nocifs pourrait également développer des maladies allergiques, comme le rhume des foins et la rhinite allergique.

Les chercheurs notent cependant que certains produits jugés nocifs pour l'organisme, telles que les boissons gazeuses, n'exercent pas un effet aussi négatif que les burgers sur le corps humain.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала