«Cauchemar qui se réalise»: The National Interest pointe une menace contre l’Otan (photos)

© REUTERS / Yves HermanJens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan
Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan - Sputnik France
Les systèmes antichars russes, tels que le 9K115 Métis, le 9M133 Kornet, dotés de missiles guidés et capables d’être utilisés par différentes branches des forces armées, seraient «le pire cauchemar de l’Otan», estime The National Interest.

Un MiG-31 - Sputnik France
Le missile hypersonique russe Kinjal poursuit-il ses tests avec succès?
Les missiles antichars guidés russes sont un des principaux défis pour l'Otan, annonce The National Interest. Tout d'abord, il s'agit des systèmes antichars 9K115 Métis (AT-7 Saxhorn), 9M133 Kornet (AT-14 Spriggan) et des missiles 9M120 Ataka (AT-9 Spiral-2) qui seraient «le pire cauchemar» de l'Alliance.

La revue indique que la Russie montre la voie dans le domaine de ces armes, parce que leurs ogives fougasses et thermobariques peuvent être installées sur pratiquement toutes les munitions utilisées par l'armée russe.

Ces systèmes sont capables de toucher leurs cibles à une distance de plus de cinq kilomètres et d'être utilisés par des hélicoptères, notamment par les Ka-50 qui ont été dotés de 9M120 Ataka lors de l'opération russe en Syrie.

​Grâce à sa capabilité de surveillance des cibles, les 9M133 Kornet sont un important élément de dissuasion menaçant le déplacement des troupes d'un ennemi, ajoute l'auteur de l'article.

​De plus ce système, autant que le 9K115 Métis, est facilement transportable par deux ou trois personnes. Ils sont déployés plus rapidement et coûtent moins cher que les pièces d'artillerie. C'est pourquoi, ils servent non seulement de moyen de défense, mais aussi d'armes offensives.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала