Le fait d’être exposé à ces sons pourrait traiter la maladie d’Alzheimer

CC0 / VSRao / Cerveau
Cerveau - Sputnik France
Une équipe de chercheurs de l’Université du Tōhoku a constaté que les ultrasons étaient susceptibles de traiter la maladie d’Alzheimer sans effets secondaires.

Selon les scientifiques, une circulation sanguine réduite dans le cerveau entraîne le développement de maladies neurodégénératives, dont notamment la maladie d'Alzheimer, les neurones souffrant en l'occurrence du manque d'oxygène et d'aliments nutritifs. La mort et l'endommagement des neurones constituent ainsi l'une des causes principales de la démence.

Zika, une arme potentielle contre le cancer du cerveau? - Sputnik France
Zika, une arme potentielle contre le cancer du cerveau?
Un groupe de scientifiques japonais de l'Université du Tōhoku ont pris pour but de vérifier cette hypothèse et ont mené des expériences sur des souris de laboratoire, divisées préalablement en deux groupes: un groupe s'est vu opérer pour réduire la circulation sanguine dans le cerveau, tandis que l'autre a été modifié génétiquement, si bien que le cerveau de chaque souris avait une activité cérébrale proche de celle des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

Puis chaque groupe s'est exposé à des ondes ultrasoniques de basse intensité, durant au moins 20 minutes trois fois par jour. Le premier groupe a subi ce traitement pendant 5 jours et le deuxième pendant trois mois.

Neanderthals - Sputnik France
Des scientifiques vont «ressusciter» le cerveau de Néandertal dans les mois à venir
Au bout de leurs recherches, dont les résultats ont été publiés récemment dans la revue Brain Stimulation, les scientifiques ont pu constater que les ultrasons avaient favorisé la production d'un enzyme responsable de la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et la biosynthèse d'une protéine jouant un rôle clé dans le développement et la préservation des neurones. D'après les chercheurs, les ultrasons n'auraient en outre aucun effet secondaire.

Ainsi, concluent les scientifiques, une telle thérapie pourrait être utilisée à l'avenir pour traiter certains patients, notamment les personnes âgées ayant un haut risque de développement de la maladie d'Alzheimer, sans recourir toutefois ni à la chirurgie ni à l'anesthésie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала