Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Dans ce village d’Égypte, on chasse et on élève des serpents venimeux depuis 300 ans

© Photo MOHAMED HAMEDAMahmoud Talabah
Mahmoud Talabah - Sputnik France
S'abonner
Le village égyptien d’Abu Rawash est connu dans le monde entier, ses habitants y chassant et élevant des serpents venimeux nécessaires à la production de médicaments et d’antidotes. Sputnik est allé à la rencontre de Mahmoud Talabah, dont la famille s’occupe de cette activité depuis près de 300 ans.

S'occuper des serpents est un travail difficile et dangereux, surtout lorsqu'il s'agit de serpents venimeux, raconte à Sputnik Mahmoud Talabah, qui dirige à présent toutes les activités liées à l'élevage et à la chasse des serpents dans le village.

© Photo MOHAMED HAMEDADans ce village d’Égypte, on chasse et on élève des serpents venimeux depuis 300 ans
Dans ce village d’Égypte, on chasse et on élève des serpents venimeux depuis 300 ans  - Sputnik France
Dans ce village d’Égypte, on chasse et on élève des serpents venimeux depuis 300 ans

«En tout, il y a en Égypte 36 variétés de serpents, dont une dizaine de serpents venimeux», précise-t-il.

Selon lui, le cobra est le serpent le plus dangereux, car il sort surtout la nuit et au crépuscule, mais aussi parce qu'il dispose d'un venin très efficace d'une vitesse remarquable.

«Ce serpent fait semblant d'être mort et mord ensuite très rapidement la victime avant de se retirer en vitesse. Parfois, il est impossible de sauver la personne mordue, le venin agissant extrêmement vite», raconte Mahmoud.

Dans le village, les enfants peuvent être vus en train de jouer avec des serpents comme s'il s'agissait de chats ou de chiens. Ce ne sont évidemment pas des serpents venimeux malgré leur aspect tout de même effrayant.

© Photo MOHAMED HAMEDADans le village, les enfants peuvent être vus en train de jouer avec des serpents comme s’il s’agissait de chats ou de chiens
Dans le village, les enfants peuvent être vus en train de jouer avec des serpents comme s’il s’agissait de chats ou de chiens - Sputnik France
Dans le village, les enfants peuvent être vus en train de jouer avec des serpents comme s’il s’agissait de chats ou de chiens

Selon un autre villageois, Ahmed Mohammed, on apprend ainsi aux enfants à ne pas avoir peur des serpents. C'est traditionnellement à partir de l'âge de sept ans que les pères emmènent leurs fils à la chasse aux serpents.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала