Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’US Navy aurait proposé «une importante démonstration de force pour avertir la Chine»

© AFP 2021 US NAVYTir de missile SM-3 américain
Tir de missile SM-3 américain - Sputnik France
S'abonner
La flotte du Pacifique de l’US Navy se propose d’organiser des manœuvres sous forme de «démonstration de force mondiale comme un avertissement à la Chine», afin de «démontrer que les USA peuvent contrer rapidement des adversaires potentiels sur plusieurs fronts», relate la chaîne américaine CNN en citant des responsables américains de la Défense.

La flotte du Pacifique de l'US Navy envisage de mener pendant une semaine en novembre «une série d'exercices hautement ciblés, impliquant des navires de guerre américains, des avions de combat et des troupes afin de démontrer que les États-Unis peuvent contrer rapidement des adversaires potentiels sur plusieurs fronts», lit-on dans un article de CNN qui se réfère à des responsables américains de la Défense.

Drapeaux de la Chine et des USA - Sputnik France
Les livraisons de pétrole en Chine en provenance des États-Unis «complètement arrêtées»
Le plan suggère notamment que les exercices devraient se dérouler près des eaux territoriales chinoises, dans la mer de Chine méridionale et dans le détroit de Taïwan, dans le but de «démontrer le droit de libre passage dans les eaux internationales», poursuit le média.

Bien que la proposition signifie en outre que des navires et des avions américains devraient opérer à proximité des forces chinoises, des responsables de la Défense cités par CNN ont «souligné qu'il n'y avait aucune intention de combattre les Chinois».

Toutefois, le Pentagone ainsi que la flotte américaine du Pacifique ont refusé de reconnaître ou de commenter cette information, ajoute le média.

Dans le même temps, l'US Navy vient de publier les images du rapprochement «dangereux» du destroyer chinois Luyang avec le destroyer américain Decatur en mer de Chine méridionale, qui a eu lieu le 2 octobre.

Guided-missile destroyer USS Decatur (DDG 73) operates in the South China Sea as part of the Bonhomme Richard Expeditionary Strike Group (ESG) in the South China Sea on October 13, 2016. - Sputnik France
Un destroyer US «chassé» par un navire chinois (images)
Dans une déclaration officielle, l'US Navy a déclaré que le Luyang était passé à moins de 41 mètres, raison pour laquelle l'équipage du Decatur a dû manœuvrer pour éviter une collision, et a qualifié les manœuvres du destroyer chinois d'«agressives» et «dangereuses».

Commentant l'incident, le ministère chinois de la Défense a annoncé que le destroyer de la marine américaine était entré volontairement en mer de Chine méridionale, après quoi il avait été sommé de quitter la région.

La Chine avait alors demandé aux États-Unis de cesser immédiatement leurs provocations dans la mer de Chine méridionale et a annoncé qu'elle considérait les actions de la marine américaine comme une violation de la souveraineté chinoise, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала