Un tableau plus précis de ce qui a provoqué l’éruption d’un supervolcan il y a 26.500 ans

Une équipe de chercheurs américains ont déterminé la cause éventuelle de l’éruption catastrophique du Taupo en Nouvelle-Zélande, il y a 26.500 ans. Selon eux, elle serait survenue à cause du magma qui serait remonté vers la surface à la suite d’éruptions de moindre importance.

La nouvelle étude menée par des chercheurs de l'Université Vanderbilt et de l'Université technologique du Michigan se penche sur la question de savoir comment des éruptions fréquentes et successives sur des caldeiras volcaniques modifient fondamentalement l'activité du magma contenu à l'intérieur des supervolcans, relate le portail Science Alert.

Un volcan en éruption - Sputnik France
Un volcan entre en éruption sur l’île indonésienne déjà frappée par un tsunami (images)
«Cet épanchement massif de magma draine essentiellement le système magmatique sur une période relativement courte», explique le volcanologue de l'Université technologique du Michigan Chad Deering.

«Cependant, à la suite de cette activité, un nouveau magma remonte rapidement dans la croûte et l'amorce à de faibles profondeurs uniquement pour alimenter des éruptions plus importantes», selon lui.

Pour donner du poids à leur hypothèse, les chercheurs ont notamment étudié des couches de ponce visibles dans la zone volcanique de Taupo, en mesurant la quantité de cristaux dans les échantillons extraits.

Après avoir étudié les échantillons, les scientifiques sont parvenus à la conclusion qu'après chaque éruption successive, de nouveaux gisements de magma s'étaient rapprochés de la surface.

«La croûte se réchauffe et s'affaiblit, si bien que le magma peut se loger à des niveaux moins profonds», expliquent les scientifiques.

Éruption du volcan indonésien Sinabung - Sputnik France
Le seul volcan au monde avec de la lave bleue (photos)
Bien que le drainage magmatique de chaque éruption atténue la pression à l'intérieur du système volcanique — ce qui rend les supra-éruptions moins probables — cet effet d'escalade crustale pourrait provoquer d'autres éruptions plus faibles, à mesure que la roche en fusion se loge dans des chambres de plus en plus profondes au fil des siècles et des millénaires, d'après les chercheurs.

La durée exacte de ces processus géochimiques n'est pas encore bien étudiée, mais les résultats obtenus ont aidé les chercheurs à comprendre les conditions nécessaires pour qu'une supra-éruption ait lieu.

Le volcan Taupo est entré en éruption il y a 26.500 ans. Cette éruption, la plus importante depuis 70.000 ans, a formé une caldeira géante, actuellement partiellement inondée par les eaux du lac Taupo.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала