Un «gilet jaune» percuté par un camion en Haute-Marne

© SputnikCe 17 novembre, les «gilets jaunes» organisent des centaines de blocages routiers à travers le pays
Ce 17 novembre, les «gilets jaunes» organisent des centaines de blocages routiers à travers le pays - Sputnik France
À Saint-Dizier, en Haute-Marne, un homme de 25 ans, porteur du fameux gilet jaune, a été écrasé vers 3 heures du matin par un poids-lourd près d’un rond-point.

Un jeune homme de 25 ans a été percuté par un camion dans la nuit de dimanche à lundi, vers 3 heures du matin, à Saint-Dizier, en Haute-Marne. D'après les médias, il s'agit d'un «gilet jaune» qui participait à un barrage.

Celui-ci a été gravement blessé au niveau du bassin et des jambes, selon BFMTV.

A man throws a projectile on Caen's circular road on November 18, 2018 in Caen, northwestern France, on a second day of action after a nationwide popular initiated day of protest called yellow vest (Gilets Jaunes in French) movement against high fuel prices which has mushroomed into a widespread protest against stagnant spending power under French President. - Sputnik France
Caen: des gendarmes dispersent avec des lacrymos un millier de «gilets jaunes»
Le chauffeur du véhicule en cause a été placé en garde à vue. Selon une source policière, il s'agit d'un geste accidentel lors d'une manœuvre.

Samedi matin, une manifestante des «gilets jaunes» était déjà décédée à Pont-de-Beauvoisin, en Savoie. Sur ce barrage non déclaré organisé par les protestataires, elle avait été heurtée par une voiture dont la conductrice avait été prise de panique, comme l'a indiqué plus tard le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Les «gilets jaunes», qui protestent contre la hausse des taxes sur le carburant et la baisse du pouvoir d'achat, ont bloqué samedi des autoroutes, des ronds-points et des hypermarchés. Des «gilets jaunes» se sont aussi rendus près de l'Élysée, où les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes pour les repousser. Quelque 3.500 personnes sont restées mobilisées dans la nuit de samedi à dimanche. Sur certains sites, les manifestations ont repris ce dimanche.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала