Seins nus contre uniforme: le Web choisit sa Marianne à l’acte 5 des Gilets jaunes (photo)

Alors que cinq femmes aux seins nus déguisées en Mariannes ont défilé hier sur les Champs-Élysées en marge de l’acte 5 des Gilets jaunes, les internautes ont été nombreux à trancher que celle qui devrait incarner les valeurs de la République était une jeune policière chargée de veiller à l’ordre pendant la manifestation.

Les Champs-Élysées sont devenus hier le théâtre d'une performance de l'artiste Déborah de Robertis lorsque ses 5 «Mariannes» en vestes rouges laissant entrevoir leurs poitrines dénudées ont fait leur apparition lors de la manifestation des Gilets jaunes.

Les demoiselles se sont ensuite alignées face aux gendarmes en les fixant inlassablement des yeux. Cet instant a été immortalisé par des photographes qui se sont rués pour faire des photos.

C'est ainsi que les images de cet incident ont fait le tour du Web gagnant rapidement en popularité. Un des clichés montrant une jeune gendarme face à l'une des artistes, les yeux dans les yeux, a fait réfléchir les twittos sur les valeurs de la République.

Ainsi, la majorité sont tombés d'accord que la «vraie Marianne» se trouvait à gauche malgré le fait que le vêtement de celle à droite était censé symboliser le bonnet phrygien.

Dans le même temps, certains internautes sont restés persuadés que la meilleure Marianne était toutefois à droite.

D'autres ont décidé que les deux femmes incarnaient la France mais chacune à sa manière.

Gilets jaunes le 1 décembre 2018 à Paris - Sputnik France
«La désinformation bat son plein»: le bilan de l’acte 5 des Gilets jaunes fait polémique
Face à l'augmentation des prix du carburant qui frappe surtout le diesel, de nombreux Français sont descendus dans les rues le 17 novembre 2018. La vague de mécontentement se poursuit et est notamment suivie en Belgique. Les mobilisations des Gilets jaunes en France ont régulièrement dégénéré en affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre et ont été marquées par de nombreux pillages, cassages, incendies, interpellations et violences extrêmes.

Selon le dernier bilan, le ministère de l'Intérieur faisait état de 66.000 manifestants dans toute la France vers 19h00 dont 4.000 au plus fort de la journée à Paris, ce samedi 15 décembre. À 18h30, 168 personnes avaient été interpellées en marge du rassemblement des Gilets jaunes à Paris et en petite couronne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала