Carlos Ghosn crie au «complot» et à «une trahison» de Nissan envers lui

© AP Photo / Itsuo InouyeCarlos Ghosn
Carlos Ghosn - Sputnik France
Arrêté à Tokyo il y a plus de deux mois et inculpé pour dissimulation de revenus sur cinq ans, Carlos Ghosn a déclaré n’avoir «aucun doute» que les accusations contre lui étaient «un complot» et «une trahison» de la part des dirigeants de Nissan, lit-on dans son interview au quotidien économique japonais Nikkei.

Une semaine après sa démission de la présidence de Renault, Carlos Ghosn a déclaré au quotidien économique japonais Nikkei être victime «d'un complot et d'une trahison» de la part des dirigeants de Nissan.

Carlos Ghosn - Sputnik France
Carlos Ghosn a démissionné de la présidence de Renault
Il a également expliqué depuis la prison de Tokyo que des membres de la direction de Nissan voulaient contrer son projet d'intégration entre Renault et ses soutiens japonais.

M. Ghosn a en outre démenti les accusations d’abus de confiance à son encontre en déclarant que les allégations de versements frauduleux via Nissan-Mitsubishi étaient une «déformation de la réalité». Qui plus est, il a également nié les propos lui reprochant de diriger Nissan comme une «dictature».

Carlos Ghosn a finalement affirmé n’avoir aucune intention de «s’enfuir»  mais a promis de «se défendre».

Le 24 janvier, Carlos Ghosn a démissionné de la présidence de Renault.

Carlos Ghosn - Sputnik France
Affaire Ghosn: le parquet de Tokyo évoque l’implication d’un homme d’affaires saoudien
Le 10 décembre, le bureau des procureurs avait décidé de le mettre en examen pour avoir omis de déclarer aux autorités boursières environ 5 milliards de yens (38 millions d'euros) de revenus sur cinq années, de 2010 à 2015, selon l'agence de presse Kyodo et la chaîne publique NHK. Son bras droit, Greg Kelly, arrêté en même temps que lui, a aussi été inculpé. 

Nissan est également poursuivi en tant qu'entité morale, le parquet jugeant que la responsabilité de l'entreprise était aussi engagée, car c'est elle qui a remis les rapports incriminants aux autorités boursières.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала