Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sergueï Lavrov répond aux mesures de la France contre Sputnik

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosMinistère russe des Affaires étrangères
Ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France
S'abonner
Paris a créé sa propre vision du travail des médias, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à propos de la situation de RT et Sputnik en France et de la loi anti-fake news.

Ces dernières années, la situation des médias russes en Occident est devenue de plus en plus difficile: récemment, Sputnik et RT n'ont pas été accrédités par LREM pour couvrir sa campagne des élections européennes. D'après le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, Paris a créé sa propre vision du travail des médias.

«Actuellement, la réglementation, qui devrait idéalement être basée sur des principes universels, sur des principes de droit international, est remplacée par des règles comprises et développées dans des cercles étroits», a déclaré M.Lavrov lors d'une conférence russo-vietnamienne du club de discussion de Valdaï.

Maria Zakharova - Sputnik France
Refus canadien d’accréditer Sputnik: Moscou dénonce une «discrimination»
Le ministre russe a évoqué l'adoption de la loi anti-fake news en France qui filtre les informations «dans l'espace médiatique du point de vue de la France, comme elle le souhaite.»

De plus, il a rappelé que Sputnik et RT n'étaient pas accrédités à l'Élysée ou à des événements spéciaux.«Et quand nous nous adressons aux Français, ils disent: tout est normal, ce ne sont pas des médias, ce sont des outils de propagande», a souligné le ministre.

«Et lorsque nous proposons de consulter les textes de l'OSCE [Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, ndlr], qui sont universellement approuvés et qui postulent l'inadmissibilité de créer des obstacles à l'accès à l'information du public et des journalistes, on nous dit: eh bien, c'était en 1990, et que cela reste en 1990», a-t-il ajouté.

LREM - Sputnik France
Malgré sa mise au ban, Sputnik garde ses colonnes ouvertes aux candidats LREM
Depuis un an, les journalistes de Sputnik et de RT en France se voient régulièrement refuser leur accréditation auprès du ministère français des Affaires étrangères. Ils ne reçoivent pas d'accréditation pour assister aux événements organisés par l'Élysée ou par les ministères français. Selon Natalia Novikova, rédactrice en chef de Sputnik France, cela met doublement en danger les journalistes russes qui couvrent les manifestations à Paris, surtout quand celles-ci dégénèrent en affrontements.

Le ministère russe des Affaires étrangères a entrepris des efforts diplomatiques intenses pour améliorer la situation des deux médias en France. Toutefois, Paris n'a jamais fourni d'explications officielles concernant sa décision de ne pas accréditer les journalistes de Sputnik et de RT. Lors de rencontres à huis clos, les diplomates russes ont appris que ce serait «la décision personnelle du locataire de l'Élysée», d'après la porte-parole du ministère russe, Maria Zakharova.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала