Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les juges ont terminé leurs investigations sur la Soirée Macron à Las Vegas en 2016

© REUTERS / Gonzalo Fuentes/PoolEmmanuel Macron à une conférence de presse
Emmanuel Macron à une conférence de presse - Sputnik France
S'abonner
Dans l'affaire sur le déplacement d'Emmanuel Macron, en janvier 2016 à Las Vegas à l'occasion d'une soirée de l'innovation technologique, les juges d'instruction ont terminé leurs investigations concernant notamment l'agence de communication Havas Paris et une ancienne responsable de Business France.

Les investigations dans le cadre de l'enquête sur le déplacement d'Emmanuel Macron à Las Vegas en 2016 sont terminées, a indiqué l'AFP citant des sources judiciaire et proche du dossier, et a rappelé que l'affaire concernait l'agence de communication Havas Paris et une ancienne responsable de Business France.

Havas Paris a été mise en examen pour «recel de favoritisme» et l'ancienne directrice de la communication de Business France, Fabienne Bothy-Chesneau, pour «favoritisme». La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, patronne de Business France à l'époque, a été placée sous le statut intermédiaire de témoin assisté, ce qui éloigne pour elle le risque d'un procès en correctionnelle, a précisé l'agence.

French Economy Minister Emmanuel Macron (C) and CEO of Business France, a national agency promoting foreign investment in France, Muriel Penicaud (4thL) visit French technology startups, at the CES 2016 consumer electronics show in Las Vegas, Nevada, January 7, 2016. - Sputnik France
Déplacement de Macron à Las Vegas: l'enquête pour "favoritisme" confiée à des juges
L'affaire concerne le voyage du futur Président, qui était à l'époque ministre de l'Économie, à Las Vegas pour y rencontrer des entrepreneurs français lors d'une soirée de l'innovation technologique. L'opération, de plus de 300.000 euros, avait été confiée par Business France à l'agence Havas Paris, sans recourir à la mise en concurrence prévue par le code des marchés publics pour de telles sommes. Business France et Havas Paris étaient alors liées par un contrat-cadre qui, selon cette dernière, devait accompagner la première dans la promotion de l'attractivité économique de la France, a ajouté l'AFP.

Le parquet de Paris a ouvert l'enquête en mars 2017 à la suite d'un rapport de l'Inspection générale des finances (IGF) transmis par Bercy. Les juges avaient notifié une première fois la fin de leurs investigations le 22 octobre, avant de reprendre le dossier à la demande du parquet.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала