Un «prince musulman» autoproclamé voulait faire sauter le mariage de Meghan et Harry

© AP Photo / Matt DunhamLe prince Harry et Meghan Markle
Le prince Harry et Meghan Markle - Sputnik France
Un homme qui prétend être le «prince musulman d’Espagne» a menacé de «faire sauter» le mariage du duc et de la duchesse de Sussex, relate The Daily Mail en ajoutant que l’individu a été reconnu coupable d’«informations malveillantes».

Mohammed Jibra-Eel Saleh a déclenché une alerte de la sécurité britannique après avoir envoyé une série de courriels au prince Andrew et à des responsables gouvernementaux avertissant que le jour du mariage du prince Harry et de Meghan Markle en mai dernier aurait lieu «une explosion», apprend-on dans un article de The Daily Mail.

Meghan Markle et le prince Harry - Sputnik France
Il s'est vu confisquer son compte Instagram au profit de Meghan Markle
Âgé de 37 ans, il prétendait être le «prince musulman d'Espagne».

Dans ses courriers au duc d'York, au bureau du cabinet et au ministère de la Défense, 12 jours avant le mariage, il a écrit que «nous sommes en guerre» et que «le mariage de votre petit-fils va être une explosion».

Dans un courrier électronique adressé au prince Andrew, il écrivait: «P****n de stupide famille royale britannique. Je suis le prince musulman d'Espagne, marié à la fille illégitime de l'ancien roi d'Espagne, la fille de Juan Carlos appelée Marguerita».

«Tous les membres de votre famille royale britannique vont mourir pour m'avoir fait arrêter et torturer en prison aux Pays-Bas. Nous sommes en guerre. Le mariage de votre petit-fils va être une explosion», a-t-il également écrit.

Meghan Markle - Sputnik France
Harry «vexé»: la reine aurait frappé Meghan Markle d’une nouvelle interdiction
La police a réussi à retrouver Saleh et à l'arrêter juste deux jours avant que le prince Harry n'épouse Meghan Markle, le 19 mai 2018. Le mois dernier, Saleh a été reconnu coupable pour avoir envoyé des menaces.

Soupçonné d'avoir des problèmes de santé mentale et jugé inapte à subir son procès et son plaidoyer, l'homme est actuellement en résidence surveillée sous caution inconditionnelle en attendant le verdict de la justice.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала