Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Tous ne font pas que courir avec des verres de vodka»: l'ex-directeur de la centrale de Tchernobyl indigné par la série

© Sputnik . Ivan Rudnev / Aller dans la banque de photosZone d'exclusion de Tchernobyl
Zone d'exclusion de Tchernobyl - Sputnik France
S'abonner
L'ancien directeur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, Igor Gramotkine, a dénoncé la «manipulation» effectuée par la minisérie américaine «Chernobyl» et l'a fustigée pour l’abondance de faits erronés qu’elle présente.

La minisérie «Сhernobyl», diffusée sur HBO, a détrôné Game of Thrones sur IMDb et Allociné et a été hautement appréciée par les critiques et même par le ministre russe de la Culture, Vladimir Medinski. Mais Igor Gramotkine, directeur de la centrale nucléaire entre 2005 et 2018, a exprimé son indignation face aux faits présentés à l’écran.

«La manipulation est très habile. La moitié du personnel de la centrale est montré comme étant idiot, l’administration est globalement débile. Pour nous, c'est insultant, tous les gens ne font pas que courir avec des verres de vodka mais ils boivent sans cesse», a noté Gramotkine dans une interview accordée à la chaîne de télévision Rossiya-24.

Selon lui, beaucoup de faits sont complètement erronés. Il a ainsi estimé scandaleux que la minisérie montre presque «toutes les décisions de sécurité les plus importantes être prises sous l’emprise de l’alcool».

En outre, il a souligné que les scènes avec des mineurs travaillant nus dans les tunnels étaient fausses. Pour lui, la sécurisation des lieux de l’accident a été «une victoire et un exploit de tout le peuple soviétique» qui ne pouvait ni être montré de cette façon ni oublié. Il a appelé à ne pas laisser passer ça sous silence.

A Tchernobyl, les liquidateurs  mettent les costumes de protection pour travailler sur le toit du réacteur - Sputnik France
Quand la série «Tchernobyl» prend ses aises avec la réalité
Depuis la diffusion de «Сhernobyl», les agences touristiques ont constaté un boom des réservations pour les voyages dans la zone d’exclusion. Un fait considéré par l’ex-directeur comme positif. D’après lui, les visites touristiques pourraient aider les gens à surmonter leur peur et à voir comment l'humanité a pu surmonter une telle catastrophe.

Le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl a explosé il y a 33 ans, le 26 avril 1986, et a contaminé jusqu’aux trois quarts de l’Europe, selon certaines estimations. Les autorités soviétiques ont par la suite évacué des centaines de milliers de personnes qui ont dû abandonner un territoire couvrant plus de 2.000 kilomètres carrés.

Après le désastre, trois autres réacteurs ont toujours fonctionné mais le dernier a été fermé en 2000. Toute activité industrielle est désormais terminée à Tchernobyl.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала