Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Faux communiqués attribués à la Sûreté nationale algérienne: le faussaire présumé arrêté

© AFP 2021 Fyez NureldineAlgérie, police
Algérie, police - Sputnik France
S'abonner
Le diffuseur présumé de fake news et de faux communiqués portant le sigle de la Direction générale de la Sûreté nationale algérienne (DGSN) a été arrêté par la police, a indiqué un communiqué de la DGSN. Le prévenu sera poursuivi pour «préjudice à l'intérêt national et outrage à corps constitué».

Dans un communiqué officiel, la Direction générale de la Sûreté nationale algérienne a annoncé l’arrestation, le 4 juillet, du responsable présumé de la diffusion de faux communiqués indûment attribués à la DGSN.

La Brigade de lutte contre la cybercriminalité de la wilaya (région) d’El Taref a procédé à «la localisation et l'arrestation d'un individu, auteur présumé des faux communiqués attribués à la Direction générale de la Sûreté nationale, pour atteinte à l'unité nationale, diffusion au grand public de tracts portant préjudice à l'intérêt national et outrage à corps constitué», a indiqué le communiqué de la DGSN.

Manifestations en Algérie - Sputnik France
En Algérie, «la contre-révolution peut venir de là où on ne l'attend pas»
«Le mis en cause, un trentenaire issu de la wilaya d'El Tarf, a été arrêté à Hassi Messaoud dans la wilaya de Ouargla, avec en sa possession des équipements électroniques sophistiqués contenant des applications utilisées dans la diffusion de fausses informations», a-t-il ajouté, précisant que «le mis en cause, possède plusieurs pages Facebook qu'il utilisait pour diffuser les fausses informations».

Selon la même source, les faits remontent «au 20 juin 2019, lorsque le Service central de lutte contre les crimes liés aux technologies de l'information et de la communication (TIC) a repéré plusieurs publications à caractère subversif largement relayées sur Facebook, lesquelles contenaient de fausses informations et de faux communiqués attribués à la Sûreté nationale, ainsi que d'autres publications, des vidéos et des commentaires offensants susceptibles de porter atteinte à l'unité nationale».

​La personne interpellée usurpait le sigle et les couleurs figurant sur les publications électroniques de la DGSN, pour induire en erreur les utilisateurs des réseaux sociaux, a souligné le même communiqué.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала