Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La BCE met en garde les banques européennes

S'abonner
Jugeant la possibilité de Brexit sans accord entre Londres et Bruxelles très grande, la Banque centrale européenne (BCE), a appelé les banques à renforcer leur préparation pour minimiser les risques éventuels.

Dans son bulletin d’information, la BCE a mise en garde les banques contre le manque de préparation face au risque d’un Brexit dur qui pourrait avoir lieu le 31 octobre.

La bourse de Hong Kong a fermé sa salle de marchés aux courtiers - Sputnik France
L’économie mondiale survivra-t-elle au mois d’août?

«Jusqu'à présent, les banques ont transféré beaucoup moins d'activités, de fonctions critiques et de personnel vers les entités de la zone euro qu’il avait été prévu initialement dans le cadre de leurs plans pour le jour du Brexit [1er mars 2019, ndlr]. La BCE s'attend maintenant à ce que les banques accélèrent la mise en œuvre de leurs plans».

Selon la BCE, les banques devraient également s'attaquer aux problèmes opérationnels liés au transfert de personnel et de clients et à la mise en place de systèmes informatiques pour ne pas avoir de problèmes en matière de capacité de gestion des risques et de gouvernance en cas de Brexit sans accord.

Un Brexit le 31 octobre?

La sortie britannique de l'UE, prévue initialement en mars 2018 a déjà été reportée deux fois. Néanmoins, à peine élu, le nouveau chef du gouvernement britannique, Boris Johnson, s'est engagé à mettre en œuvre le Brexit au 31 octobre 2019. Il a promis de respecter cette échéance peu importe qu’il réussisse ou non à renégocier l'accord de sortie conclu entre le Royaume-Uni et Bruxelles.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала