Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Israël: les partis arabes soutiennent Gantz pour «faire chuter Netanyahou»

© AP Photo / Oded BaliltyDes affiches de la campagne électorale avec les portraits de Benyamin Netanyahou, à gauche, et les dirigeants de Kakhol Lavan, à droite
Des affiches de la campagne électorale avec les portraits de Benyamin Netanyahou, à gauche, et les dirigeants de Kakhol Lavan, à droite - Sputnik France
S'abonner
Pour la première fois depuis 1992, les partis arabes d’Israël ont recommandé ce 22 septembre un candidat au poste de Premier ministre d'Israël: Benny Gantz. Et ce, dans le cadre des consultations ouvertes par le Président Reuven Rivlin en vue de former un gouvernement de coalition à l’issue des législatives du 17 septembre.

La Liste arabe unie a recommandé Benny Gantz, chef du parti Kahol Lavan, comme candidat au poste de Premier ministre d'Israël.

Le Président israélien Reuven Rivlin a entamé une série de consultations avec les partis politiques représentés à la Knesset de la 22e législature en vue de la formation d’un nouveau gouvernement de coalition.

«Nous recommandons […] Benny Gantz pour former le prochain gouvernement », a déclaré au cours de ces démarches Ayman Odeh, dirigeant de la Liste qui est devenue la troisième force politique du pays.

«Faire chuter Netanyahou»

Le député Ahmad Tibi, un cadre de la Liste arabe unie, a fait une déclaration à ce sujet sur Twitter:

«Aujourd'hui, nous écrivons l'histoire: nous ferons tout ce qui est nécessaire pour faire chuter Netanyahou.»

Pourtant, le parti Balad, qui figure sur la Liste unie mais qui n’a pas participé aux consultations, a annoncé qu'il ne soutenait pas cette candidature. Son président, Jamal Zahalka, a déclaré dès samedi soir que le parti s'opposerait à ce que Benny Gantz soit recommandé à Reuven Rivlin.

Israeli President Reuven Rivlin - Sputnik France
Israël: le Président veut un gouvernement «stable» incluant les partis de Netanyahou et Gantz
En règle générale, les partis arabes se trouvent en opposition et n’ont jamais soutenu qui que ce soit depuis 1992, lorsque des députés de deux partis majoritairement arabes avaient permis à Yitzhak Rabin de former un gouvernement.

Un soutien insuffisant

Au final, Benny Gantz pourrait obtenir jusqu'à 57 élus. Le Premier ministre sortant, Benyamin Netanyahou, peut compter, lui, sur 55 élus. Quoi qu’il en soit, ces scores restent en dessous du nombre de 61 députés, seuil de la majorité absolue au Parlement.

Si aucun accord sur la formation du gouvernement n’est trouvé, il se peut que les électeurs soient de nouveau appelés aux urnes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала