Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Siège mort»: Mélenchon réagit face à l’appel d’un syndicat de police à manifester

© AP Photo / Francois MoriJean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon - Sputnik France
S'abonner
Commentant l’appel à manifester devant le siège de La France insoumise lancé par le syndicat Alliance, Jean-Luc Mélenchon a annoncé sur ses réseaux sociaux qu’afin d’éviter des violences, un «siège mort» a été décidé.

​Jean-Luc Mélenchon, se trouvant à l’Assemblée nationale, a enregistré une vidéo dans laquelle il a commenté l’appel du syndicat Alliance à manifester jeudi 26 septembre devant le siège de La France insoumise et a expliqué pourquoi un «siège mort» a été décidé.

Étonné par l’importance accordée par les médias à «quelques mots volés dans une conversation» avec un militant «traumatisé» par la «violence barbare» de la répression de la manifestation samedi dernier, M.Mélenchon a déclaré que l’appel à manifester devant le siège de son parti était «inacceptable».

«D’abord, c’est un syndicat qui est très violent, qui a menacé les juges […]. On redoute qu’ils fassent des provocations», a-t-il expliqué, précisant que les membres de LFI n’avaient pas envie qu’il y ait des violences.

Précisant que son parti n’envisageait pas d’organiser une contre-manifestation dont «ils se serviront immédiatement pour se livrer à des violences», il a signalé que la décision prise avec ses camarades était de faire un «siège mort».

Jean-Luc Mélenchon - Sputnik France
Mélenchon qualifie les policiers de «barbares», Castaner exige des excuses
Rappelons que, mardi 24 septembre, Jean Luc Mélenchon, lors de la manifestation contre la réforme des retraites, a qualifié les policiers de «barbares» et a appelé les manifestants qui se disaient être des victimes de violences policières à être «prudents» face aux forces de l’ordre qui «ne s'arrêtent plus maintenant». Face à cela, le syndicat Alliance Police nationale a appelé à manifester le 26 septembre à 11h00 devant le siège du parti.

Pour sa part, le syndicat Unité SGP Police-FO a pris la décision de porter plainte contre le chef de La France insoumise.

 

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала