Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Après l’attentat de Halle, le ministre de l’Intérieur appelle à «faire face à la vérité»

© REUTERS / FABRIZIO BENSCHUn homme portant un drapeau israélien à côté d'un véhicule de police près de la synagogue de Halle
Un homme portant un drapeau israélien à côté d'un véhicule de police près de la synagogue de Halle - Sputnik France
S'abonner
Suite à l’attaque près d’une synagogue de la ville de Halle qui a fait deux morts mercredi 9 octobre, le ministre de l’Intérieur allemand, Horst Seehofer, a constaté que l’antisémitisme et l’extrémisme représentaient une menace réelle pour la société allemande.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à Halle, frappée la veille par un attentat près d’une synagogue, le ministre de l’Intérieur allemand, Horst Seehofer, a appelé à ne pas sous-estimer le niveau de menace terroriste dans le pays.

«Malheureusement nous devons faire face à la vérité selon laquelle, depuis quelque temps déjà, la menace de l’antisémitisme, de l’extrémisme et du terrorisme d’extrême droite est très élevée», a-t-il déclaré.

Attentat à Halle

La fusillade, qui a fait deux morts, est survenue mercredi 9 octobre dans le quartier Paulus de Halle, le jour de la fête juive de Yom Kippour, événement majeur du calendrier hébraïque. 70 à 80 personnes se trouvaient à l’intérieur de la synagogue où l'assaillant a tenté de pénétrer, mais la porte d'entrée a résisté. Vers 14h, il a été annoncé qu'une personne en lien avec la fusillade avait été arrêtée. 

Des policiers sur les lieux de la fusillade à Halle - Sputnik France
L’auteur de l’attaque contre une synagogue de Halle diffusait en direct ses actions

Si, au début, les médias avaient évoqué deux assaillants, l'agence de presse allemande dpa, se référant à ses propres sources, a par la suite indiqué que l'attaque avait été menée par une seule personne.

Pour sa part, le Spiegel a livré des informations sur l'identité du tireur: il s'agirait d'un Allemand de 27 ans, Stephan B., originaire de Saxe-Anhalt.

La chancelière allemande, Angela Merkel, a qualifié cette attaque d’«attentat» et a promis «la tolérance zéro» face à «la haine» et à «la violence» dans le pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала