Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une Israélienne arrêtée au Maroc dans le cadre de l’enquête sur le réseau de falsification de nationalité

S'abonner
Une Israélienne soupçonnée d’avoir obtenu illégalement la nationalité marocaine a été arrêtée vendredi 25 octobre à l’aéroport Mohammed-V de Casablanca. Un réseau de 28 personnes a été démantelé en mars 2019 dans le royaume chérifien.

Une Israélienne recherchée depuis le mois d’août au Maroc, pour avoir été frauduleusement naturalisée, a été arrêtée à l’aéroport Mohammed-V de Casablanca, indique le site d’information Barlamane (Le Parlement, en arabe).

Marrakech - Sputnik France
Deux autres Israéliens arrêtés au Maroc pour avoir obtenu leurs papiers illégalement
Le média précise que les services de police aux frontières ont interpellé, vendredi 25 octobre en début de soirée, la ressortissante israélienne Miri Nahmani à son arrivée à l’aéroport Mohammed-V en provenance de Tel Aviv via Istanbul.

Par ailleurs, Barlamane explique que Miri Nahmani était recherchée par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) depuis le 30 août 2018 pour faux et usage de faux, soulignant qu’elle était impliquée dans un réseau criminel spécialisé dans la falsification de documents officiels pour l’acquisition de la nationalité marocaine.

Un réseau démantelé en mars

Le jeudi 10 octobre s’est ouvert à la cour d’appel de Casablanca le procès des 28 Israéliens suspectés d'avoir obtenu leurs papiers marocains par une voie illégale. Ce réseau avait été démantelé par la BNPJ en mars 2019.

électricité  - Sputnik France
Le Maroc plaide pour un bloc maghrébin uni exportateur d’électricité vers l’Europe
Les suspects avaient obtenu leurs cartes d'identité à l'aide d'un réseau de trafic de passeports opérant au profit de citoyens d'Israël «n'ayant pas d'origines marocaines». Ceci en contrepartie de sommes d'argent allant de 5.000 à 7.000 dollars américains (de 4.400 à 6.200 euros).

Ce réseau criminel adoptait une «méthode unique en son genre», selon la police. Elle consistait à «falsifier des actes de naissance» pour des Israéliens comme s’ils étaient nés au Maroc et, ce, afin de leur obtenir un passeport marocain, en toute légalité.

Le code civil marocain autorise de plein droit tous les Israéliens d'origines marocaines à accéder à la citoyenneté, sous réserve de présenter les actes de naissance authentiques de leurs parents au Maroc.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала