Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Je vous donne la permission de me gifler», assure un policier avant de frapper et d’interpeller un sexagénaire – vidéo

S'abonner
Un shérif adjoint au Texas a été inculpé par un grand jury pour des violences volontaires. Le policier avait autorisé un homme de 61 ans à le gifler, avant de profiter de la situation pour le frapper et l’interpeller.

Ellison Collins, shérif adjoint du comté de Harris, au Texas, a été inculpé mardi 29 octobre par un grand jury après qu’il a frappé un homme de 61 ans auquel le policier lui-même avait donné la permission de le gifler en premier, relate le Houston Chronicle.

Police US - Sputnik France
Une fusillade éclate au Texas, plusieurs victimes
Les faits qui ont fait grand bruit outre-Atlantique remontent au mois de septembre 2018. L’incident a été filmé par la caméra-piéton d’un autre policier, car le prévenu n’avait pas activé la sienne.

D’après la séquence, diffusée sur Internet, le shérif adjoint de 39 ans répète à un homme de 61 ans qu’il peut le gifler pour libérer ce qu’il a sur le cœur.

«Je vous donne la permission de me gifler», lui a-t-il dit, en répondant à la question de l’intéressé qui demandait s’il serait interpellé dans ce cas.

Pourtant, lorsque le sexagénaire a lentement approché sa main du visage de M.Collins, avant même d'avoir pu effleurer son visage, le policier lui a asséné une gifle si violente que l’homme s’est retrouvé à terre. Il a ensuite été menotté et interpellé.

Selon le média, accusé d’agression, le shérif adjoint risque une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à un an de prison et une amende de 4.000 dollars (environ 3.580 euros). En attendant son procès, il est employé à des tâches administratives depuis plusieurs mois suite à une enquête interne.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала