Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Évaluation positive» du sommet Normandie en France: le bilan tiré par Merkel et Poutine

© Sputnik . Alexey Nicolsky / Aller dans la banque de photosSommet au format Normandie, Paris, le 9 décembre
Sommet au format Normandie, Paris, le 9 décembre - Sputnik France
S'abonner
La rencontre au format Normandie qui s’est tenue à Paris a-t-elle porté ses fruits? La chancelière allemande et le Président russe l'ont jugée «positive» lors d’un entretien téléphonique.

Vladimir Poutine s’est entretenu par téléphone avec Angela Merkel au sujet du sommet quadripartite qui a eu lieu la semaine dernière à Paris. L’entretien a été organisé à l’initiative de la partie allemande, précise le service de presse du Kremlin.

«[Les parties, ndlr] ont donné une évaluation positive au sommet au format Normandie du 9 décembre à Paris lors duquel elles se sont accordées sur certaines démarches pour mettre en œuvre des mesures de l’accord de Minsk, qui est la base d’un règlement du conflit dans le sud-est de l’Ukraine, sans alternative», a annoncé le Kremlin.

Le Président russe et la chancelière allemande se sont également penchés sur les «questions de coopération dans le domaine du gaz, coopération importante pour assurer la sécurité énergétique des pays de l’UE, y compris dans le contexte des perspectives du transit du gaz naturel russe via le territoire de l’Ukraine après le 1 janvier 2020». Le projet Nord Stream 2 a aussi fait l’objet des discussions.

M.Poutine et Mme Merkel ont aussi évoqué la crise en Libye et se sont accordés pour «maintenir les contacts à plusieurs niveaux».

«On a pointé la nécessité de ne pas donner lieu à une aggravation de la situation [en Libye, ndlr] et de reprendre un dialogue pacifique. M.Poutine a confirmé que la Russie était prête à poursuivre son assistance aux efforts de médiation de la part de l’Allemagne et de l’Onu», poursuit le service de presse.

Format Normandie

Cette première rencontre depuis trois ans a permis aux dirigeants de la Russie, de l’Ukraine, de la France et de l’Allemagne de tomber d'accord sur plusieurs points concernant l’apaisement du conflit en Ukraine, notamment sur le retrait des forces militaires de la ligne de contact dans le Donbass et sur l’échange de tous les prisonniers avant la fin de l’année 2019. Ils ont en outre convenu d’un prochain sommet au même format dans quatre mois à Berlin.

Il existe néanmoins toujours des divergences entre Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky, a constaté le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала