Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le nouvel épisode de Star Wars susceptible de provoquer une crise d’épilepsie

© AP Photo / Vianney Le CaerLa première de Star Wars à Londres
La première de Star Wars à  Londres - Sputnik France
S'abonner
Abondant en effets spéciaux, l’épisode IX de Star Wars, l’Ascension de Skywalker, s’est avéré capable de provoquer des crises d’épilepsie. Plusieurs Américains souffrant de cette maladie ont confirmé au New York Post s’être sentis mal pendant la séance.

Tout comme en avertissait, le 6 décembre, la Fondation américaine de l'épilepsie, le visionnage du nouvel épisode de Star Wars peut avoir des effets néfastes sur les personnes qui souffrent de cette affection, rappelle le New York Post.

Star Wars - Sputnik France
Le métro de Moscou se prépare pour l’épisode IX de Star Wars

Ainsi, âgée de 19 ans, Emily Suzanne Jones, de la Nouvelle-Orléans, a dû quitter la salle de cinéma après les 30 premières minutes du film. Si elle avait pu regarder les épisodes précédents sans problèmes, celui-ci a des effets spéciaux «trop vifs», a-t-elle précisé.

Megan Wharry, 23 ans (Californie), s’est précipitée aux toilettes lorsqu’elle a ressenti les symptômes qui précédent ses crises. Finalement, elle s’est sentie mieux et est revenue dans la salle, malgré les risques. «Aurais-je dû écouter mon corps? Oui, mais j’ai trop aimé ce film.»

Une mère se plaint également sur Twitter que son fils a dû à plusieurs reprises fermer les yeux au cours du film pour ne pas avoir de crise.

«Je lui murmurait ce qu’il se passait à l’écran. Y a-t-il une chance que le DVD soit édité de manière à ce que les personnes sensibles aux crises puissent regarder?», s’adresse-t-elle au réalisateur, J.J.Abrams.

L’avertissement initial

Une vingtaine de jours avant la sortie du film, la Fondation de l'épilepsie avait appelé les «téléspectateurs photosensibles» à «faire preuve de prudence» pendant le visionnage en raison de plusieurs «séquences d'images et de lumières clignotantes soutenues» capables d’affecter les personnes en question.

​En parallèle, Disney a recommandé, dans une lettre envoyée aux exploitants de salles du monde entier, d’avertir leurs clients épileptiques et photosensibles.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала