Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Défense russe énonce les risques engendrés par l'élimination du général Soleimani

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosLe siège du ministère russe de la Défense à Moscou
Le siège du ministère russe de la Défense à Moscou - Sputnik France
S'abonner
La mort du général iranien Qassem Soleimani, tué dans un bombardement américain à Bagdad, est une démarche imprudente de Washington qui provoque «une brusque dégradation de la situation politique et militaire au Moyen-Orient», a déclaré la Défense russe.

L’élimination imprudente du général iranien Qassem Soleimani -qui dirigeait la force iranienne Qods- par les États-Unis fait monter d’un cran la tension au Moyen-Orient et engendre des retombées négatives relatives à la sécurité internationale, a affirmé le ministère russe de la Défense.

«Les démarches imprudentes des États-Unis, comme l’élimination du général Qassem Soleimani, provoquent une brusque dégradation de la situation politique et militaire au Moyen-Orient et entraînent des conséquences néfastes pour l’ensemble du système de sécurité internationale», a estimé le ministère.

La Défense russe a ajouté que le général iranien était un chef militaire compétent qui bénéficiait d'un prestige mérité et d’une importante influence dans l’ensemble du Moyen-Orient.

«Mérite personnel dans la lutte contre Daech*»

Toujours selon le ministère russe, c’est sous sa direction, longtemps avant la mise en place de la «coalition internationale» conduite par les États-Unis, qu'une résistance armée avait été organisée contre les groupes terroristes Daech* et Al Qaïda* en Syrie et en Irak.

«Son mérite personnel dans la lutte contre Daech* en Syrie est incontestable», a-t-il encore fait remarquer.

Le général Qassem Soleimani, commandant de l'unité spéciale Al-Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique - Sputnik France
En continu: le général iranien Soleimani tué dans un raid US, acte de «terrorisme international» selon Téhéran
Les Gardiens de la révolution iraniens ont confirmé ce vendredi 3 janvier la mort du général Qassem Soleimani, émissaire de Téhéran pour les affaires irakiennes, dans une frappe à Bagdad, l'attribuant aux États-Unis.

Sa mort a été également confirmée par le Pentagone qui a souligné que le général iranien dirigeait les opérations extérieures des Gardiens de la révolution, une organisation classée comme «terroriste» par Washington.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала