Deux jours avant d'accepter de remplacer Griveaux, Buzyn refusait à cause d’un «agenda très chargé»

© AP Photo / Rafael YaghobzadehAgnès Buzyn et Stanislas Guerini, le 16 février 2020
Agnès Buzyn et Stanislas Guerini, le 16 février 2020 - Sputnik France
Alors que seulement deux jours auparavant Agnès Buzyn disait sur France Inter qu'elle ne pourrait pas remplacer Benjamin Griveaux à cause du coronavirus et de son emploi du temps chargé, ce dimanche 16 février la ministre de la Santé a annoncé sa décision de quitter son poste pour s’engager comme candidate LREM dans la course à la mairie de Paris.

Deux jours ont suffi pour qu’Agnès Buzyn change d’avis concernant la possibilité d’être la candidate de LREM pour remplacer Benjamin Griveaux dans la campagne des municipales à Paris.

Interrogée vendredi 14 février suite à la diffusion des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux qui à ce moment-là n’avait pas encore annoncé son retrait, l’alors ministre de la Santé Agnès Buzyn s’est dit trop occupée par les affaires courantes dont l’épidémie de coronavirus chinois.

Olivier Véran - Sputnik France
Le remplaçant d'Agnès Buzyn à la tête du ministère de la Santé désigné

«Je ne pourrai pas être candidate aux municipales […], j'avais déjà un agenda très chargé, j'ai beaucoup de réformes dans le ministère, et s'est rajouté un surcroît de travail, inattendue malheureusement, avec la crise du coronavirus, qui aujourd'hui m'occupe énormément. J'avais dit à Benjamin Griveaux malgré mon soutien que je ne pourrais pas m'engager auprès de lui», avait-elle alors indiqué.

​Toutefois, ce dimanche 16 février elle a finalement déclaré avoir déposé sa candidature pour cette élection et annoncé sa démission du poste de ministre.

«J'y vais avec cœur, avec engagement, avec sérieux, avec détermination. J'y vais pour gagner. J'ai toujours vécu dans cette ville, j'y suis née, j'y ai travaillé, j'y ai élevé mes enfants, je la connais», a-t-elle souligné.

Le nouveau ministre de la Santé nommé

Quelques heures après l’annonce d’Agnès Buzyn, Emmanuel Macron a désigné le député et médecin Olivier Véran pour la remplacer comme ministre des Solidarités et de la Santé.

Selon les informations de France Info, c’est le Président français qui a convaincu la désormais ex-ministre de mener la liste de LREM après le retrait de M.Griveaux. Selon l’Élysée, Emmanuel Macron salue la «décision de cœur et d'engagement» d'Agnès Buzyn et sa volonté «de mener le combat électoral à Paris».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала