Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des Su-24 russes détruisent un char et 6 véhicules blindés des terroristes en Syrie

© Sputnik . Igor Zarembo / Aller dans la banque de photosDes bombardiers russes Su-24
Des bombardiers russes Su-24 - Sputnik France
S'abonner
Des avions russes ont détruit un char et plusieurs véhicules blindés des terroristes qui étaient passés à l'offensive contre les forces syriennes dans la zone d'Idlib.

Les forces aérospatiales russes ont détruit un char et 6 véhicules blindés des terroristes dans la zone d'Idlib, a annoncé jeudi le Centre russe pour la réconciliation en Syrie.

«Sur la demande du commandement syrien, des avions Su-24 des Forces aérospatiales russes ont frappé les groupes terroristes qui étaient passés à l’offensive, ce qui a permis aux forces syriennes de repousser les attaques. Un char, six véhicules blindés et cinq pickups portant des armes de gros calibre ont été détruits», a fait savoir le Centre.

Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
Erdogan réagit aux déclarations du Kremlin sur le «pire scénario» à Idlib
Selon ses informations, l'offensive lancée par les radicaux a été soutenue par l'artillerie turque.

Après que les spécialistes russes avaient détecté les tirs turcs visant l'armée syrienne et en avaient informé la partie turque, les tirs ont cessé, affirme le Centre qui fait état de quatre blessés dans les rangs de l'armée syrienne.

«Il s’agit d’un énième cas de soutien de combattants radicaux par les forces turques. Pour éviter tout incident, nous appelons la partie turque à cesser de soutenir les terroristes et de leur fournir des armes», indique la partie russe.

Deux militaires turcs morts

Визит президента РФ В. Путина в Сирию - Sputnik France
Assad: en dépit des obstacles «venant du nord», Damas poursuivra la libération d'Idlib
Le ministère turc de la Défense a pour sa part annoncé que deux de ses militaires avaient été tués et cinq autres blessés dans «une frappe aérienne» à Idlib.

Auparavant, l'agence Sana avait annoncé que l'armée syrienne avait repoussé une attaque de radicaux à Idlib.

Le 18 février, le Président turc Erdogan avait averti qu'une opération à Idlib pouvait «commencer à tout moment». Il avait souligné que son pays était déterminé à faire de la région d'Idlib une zone sûre «quel qu'en soit le coût».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала